Smartphone - YouTube s’attaque à TikTok en Suisse
Publié

SmartphoneYouTube s’attaque à TikTok en Suisse

La filiale de Google rendra accessibles mercredi dans notre pays ses outils pour créer de courtes vidéos en format vertical.

par
Laurent Favre

Les mobinautes créatifs ont une nouvelle alternative pour partager leur talent. Après TikTok et Instagram, avec Reels, c’est au tour de YouTube de vouloir s’attirer leurs faveurs. Les Suisses auront accès aux outils de création du service Shorts avec l’enregistrement d’une vidéo verticale d’une durée maximale de 60 secondes.

Pour se démarquer de ses concurrents bien en place, la filiale d’Alphabet/Google mise notamment sur une fonctionnalité permettant de remixer l’audio de vidéos existantes sur YouTube. Le service s’appuie aussi sur une bibliothèque musicale alimentée avec plus de 250 labels et éditeurs partenaires, dont Universal, Sony et Warner.

«Nous avons ajouté un onglet Shorts sur mobile qui vous permet de regarder plus facilement les courtes vidéos»

YouTube, blog de l’entreprise.

Les courtes vidéos étaient par contre déjà visibles sur la plateforme, YouTube revendiquant 6,5 milliards de vues quotidiennes, notamment grâce aux marchés indiens et américains.

Outsider

Pour la filiale de Google, Shorts est le fruit «d’une évolution naturelle pour YouTube», rappelant que la vidéo courte générée par les utilisateurs «Me at the Zoo», d’une durée de 18 secondes, avait été la première jamais mise en ligne. Mais cela n’a pas empêché YouTube de se laisser déborder par Instagram, Snapchat et TikTok et leurs applications facilitant la création de contenus sur smartphone.

Pour mémoire, TikTok vient d’étendre à trois minutes, contre une seule, la durée des vidéos publiées via son application. Quant à Instagram, son patron Adam Mosseri a indiqué vouloir «expérimenter la manière d’adopter plus largement la vidéo».

Parrainage

La participation et la rétribution des meilleurs créateurs de contenus sont au cœur de la bataille livrée contre les concurrents TikTok, Instagram et autre Snapchat avec son onglet Spotlight. YouTube «espère pouvoir bientôt lancer le fonds en Suisse», alors qu’un fonds de 100 millions de dollars a déjà été annoncé pour la période 2021-2022.

Ton opinion

4 commentaires