Réseaux sociaux - YouTube Shorts sort le chéquier pour contrer TikTok
Publié

Réseaux sociauxYouTube Shorts sort le chéquier pour contrer TikTok

La réponse de Google à la plateforme chinoise de courtes vidéos consistera à verser 100 millions de dollars à ses meilleurs créateurs entre 2021 et 2022.

YouTube a déployé son rival de TikTok en Inde et aux États-Unis.

YouTube a déployé son rival de TikTok en Inde et aux États-Unis.

REUTERS

Testé en Inde depuis septembre dernier, puis déployé progressivement aux États-Unis à partir du mois de mars en version bêta, YouTube Shorts est désormais disponible pour tous les utilisateurs dans ces deux pays. Directement intégré à YouTube, ce service censé concurrencer TikTok vient de se doter d’un fonds pour rémunérer ses créateurs, a annoncé la filiale de Google dans un billet de blog. Baptisé YouTube Shorts Fund, il prévoit de verser un total de 100 millions de dollars sur la période 2021-2022 aux créateurs de contenus pour leurs vidéos les plus regardées et intéressantes, explique la plateforme.

Fonds ouverts à tous

YouTube prévoit de rémunérer des «milliers» d’influenceurs chaque mois. Ceux-ci n’ont pas besoin de faire partie du programme partenaire de YouTube pour être éligibles à la monétisation de leurs contenus originaux. La rémunération est en effet ouverte à tous les utilisateurs créant des vidéos originales et respectant les conditions d’utilisation de la plateforme, précise YouTube. À noter par contre que les créateurs de contenus ne pourront pas solliciter le fonds de YouTube pour leur permettre de produire du meilleur contenu.

YouTube, qui rappelle avoir reversé plus de 30 milliards de dollars aux créateurs, artistes et sociétés de médias ces trois dernières années, annonce aussi quelques nouveautés pour sa plateforme Shorts: le sous-titrage automatique des vidéos, des enregistrements jusqu’à 60 secondes ou encore de nouveaux filtres.

D’autres concurrents

YouTube n’est pas le seul à vouloir concurrencer TikTok, qui compte quelque 700 millions d’utilisateurs dans le monde, en promettant du cash. Snapchat a versé un million de dollars par jour aux créateurs des meilleures vidéos sur Spotlight, son clone de TikTok, rappelle TechCrunch. Le nouveau service Reels d’Instagram, propriété de Facebook, a aussi fait des offres lucratives aux stars de TikTok pour enrichir cette plateforme rivale avec des contenus de qualité.

(man)

Ton opinion

8 commentaires