Actualisé 12.02.2019 à 21:17

Ski alpin

Yule: «Je suis champion du monde des coéquipiers»

Championne du monde par équipe, la Suisse a surtout compté sur Ramon Zenhäusern et Wendy Holdener. De quoi faire ironiser Daniel Yule.

de
Florian Müller, Are

Les Mondiaux commencent à peine pour vous et vous avez déjà une médaille d'or autour du cou...

Oui, c'est la médaille d'or de champion du monde des coéquipiers. (Rires.) Car il faut dire que Wendy et Ramon ont été incroyables, ils ont vraiment fait le boulot. Faire cette course, ça m'a permis de lancer ces Mondiaux et de mettre en évidence la superbe ambiance qui règne dans notre équipe.

Comment avez-vous vécu cette épreuve, avec ces manches qui s'enchaînent très vite?

C'est sûr qu'on n'a pas l'habitude de ces formats de course durant la saison de Coupe du monde. Enchaîner quatre manches aussi rapidement, c'est spécial. J'ai pris du plaisir à skier et ça m'a donné l'occasion de prendre déjà quelques informations sur la neige en vue du slalom de dimanche.

Vous êtes arrivé en Suède il y a quelques jours déjà. Comment s'est passée votre adaptation?

On a l'habitude de venir en Scandinavie, avec notamment le slalom de Levi en début de saison. On sait à quoi s'attendre en arrivant ici dans le Nord. On s'est bien acclimaté.

Après le titre olympique en 2018, la Suisse devient spécialiste des épreuves par équipe!

Et bien je ne sais pas parce que j'ai entendu que c'était la première fois qu'on décrochait un titre mondial dans cette discipline. Mais c'est une belle confirmation de notre titre olympique, ça montre qu'on travaille tous dans la bonne direction.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!