Actualisé 24.03.2015 à 15:55

Patinage artistique

Yuzuru Hanyu sous une «pression insondable»

De retour après une opération, le champion olympique japonais défend son titre mondial sous une forte pression, à Shanghai, où il avait blessé après une collision avec un autre patineur il y a 4 mois.

Point d'orgue de la saison, les Mondiaux de patinage artistique se déroulent pour la première fois, de mercredi à samedi, à Shanghai, à l'Oriental Sports Center, qui a accueilli début novembre la Coupe de Chine.

C'est lors de cette étape du circuit Grand Prix que Hanyu, 20 ans, a percuté un patineur chinois, Yan Han, lors des six minutes d'échauffement. Il a souffert d'un trauma crânien et reçu des points de sutures à la mâchoire. «Tout le monde attend beaucoup de lui mais il n'est pas encore complètement remis et il y a sur lui une pression insondable. On essaie juste d'atténuer le stress qu'il ressent», a commenté Yoshiko Kobayashi, directrice technique de la Fédération japonaise.

Le champion a été opéré fin décembre suite à des douleurs à l'estomac. De retour à l'entraînement, il s'est fait une entorse à la cheville droite. Hanyu ne s'est plus présenté en compétition depuis la finale du Grand Prix mi-décembre qu'il a remportée. Le Japonais aura pour principal rival son partenaire d'entraînement à Toronto, Javier Fernandez. L'Espagnol, triple champion d'Europe en titre, n'a encore pas fait mieux que le bronze aux Mondiaux. Autre adversaire de taille, le Kazakh Denis Ten, surprenant médaillé de bronze aux JO 2014.

Hanyu est le seul champion olympique en titre à se présenter aux Mondiaux. Mais également le seul champion du monde à défendre son titre cette semaine. Shanghai pourrait bien marquer le début d'une nouvelle ère avec la consécration de la nouvelle génération.

Eveline Brunner seule Suissesse présente

Chez les filles, la championne olympique 2014, la Russe Adelina Sotnikova, 18 ans, a fait l'impasse sur la saison mais c'est très certainement l'une de ses compatriotes, guère plus âgées, qui devrait gagner l'or. La favorite est Elizaveta Tuktamysheva, sacrée championne d'Europe fin janvier, qui guide un trio composé également d'Elena Radionova et Anna Pogorilaya. «Cette saison, j'ai patiné davantage comme une femme» a dit Tuktamysheva alors que de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer la présence de jeunes filles russes plus enfant que femme sur le patinage féminin. L'Américaine Ashley Wagner jouera de sa maturité pour monter sur le podium, tout comme la Japonaise Satoko Miyahara qui aimerait bien emboîter le pas à son aînée, Mao Asada, sacrée en 2014.

La Suisse ne sera représentée à Shanghaï que par Eveline Brunner. La championne de Suisse, 14e aux récents Championnats d'Europe à Stockholm, ne devait initialement pas participer à ces joutes internationales. Mais la Genevoise Anna Ovcharova, seule athlète à avoir atteint la limite nécessaire pour participer, a préféré renoncer en raison d'un état de forme déficient en ce moment. Entre-temps, la jeune patineuse d'origine chinoise par sa mère a réussi cette fameuse limite et représentera la Suisse dans la cité chinoise.

Chez les couples, les Allemands Aliona Savchenko et Robin Szolkowy ont mis fin à leur association après l'or mondial l'année dernière. Les nouveaux champions pourraient bien être canadiens avec la paire Meagan Duhamel et Eric Radford, vainqueur de la Finale du Grand Prix et des Quatre Continents cette saison.

Le Canada rêve d'un doublé avec une victoire aussi en danse, porté par Kaitlyn Weaver et Andrew Poje. Mais les jeunes Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron pourraient perturber leur plan après leur premier grand succès fin janvier aux Championnats d'Europe. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!