Politique: Yvan Perrin: «Mon départ était plus que souhaité»

Actualisé

PolitiqueYvan Perrin: «Mon départ était plus que souhaité»

Le co-fondateur de l'UDC Neuchâtel a annoncé sa démission. Il va dorénavant militer au sein de la section vaudoise.

Yvan Perrin avait dû faire face à des tensions internes au sein de la section neuchâteloise de l'UDC.

Yvan Perrin avait dû faire face à des tensions internes au sein de la section neuchâteloise de l'UDC.

Keystone

L'UDC neuchâteloise perd son membre le plus charismatique avec la démission d'Yvan Perrin. Le co-fondateur de la section cantonale, en conflit avec le président Walter Willener, va rejoindre l'UDC Vaud comme simple militant.

«Je pense qu'il est temps pour moi de passer à autre chose», a expliqué vendredi Yvan Perrin sur les ondes de RTN, revenant sur une information de la RTS. «J'ai cru comprendre que mon départ était plus que souhaité», a-t-il ajouté faisant allusion aux tensions internes à la section cantonale neuchâteloise.

Yvan Perrin avait déjà abandonné la vice-présidence du parti cantonal après la perte d'un siège au Conseil national lors des élections fédérales. Il avait alors également annoncé qu'il se retirait de la vie politique.

Habitant de la Côte-aux-Fées (NE), Yvan Perrin estime être relativement vite à Sainte-Croix (VD). L'ancien conseiller d'Etat a affirmé qu'il n'avait plus aucune ambition politique. «Quand vous habitez le canton de Neuchâtel, vous ne pouvez difficilement nourrir des ambitions dans le canton de Vaud». (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion