Actualisé

Nouvelle vidéoZahia se trémousse à Saint-Tropez

Alors que selon ses proches Zahia a quitté la France, lasse de la pression, une nouvelle vidéo la montre bougeant ses fesses à St-Tropez.

par
fab
Deux lecteurs du journal allemand «Bild» ont fait la fête avec Zahia en été 2009.

Deux lecteurs du journal allemand «Bild» ont fait la fête avec Zahia en été 2009.

Après les récentes vidéos montrant l'escort-girl préférée des Bleus en boîte de nuit, une nouvelle séquence vient de faire son apparition sur le web.

On y voit Zahia trémoussant son arrière-train au très huppé Nikki Beach de St-Tropez, en été 2009. Contrairement aux précédentes vidéo, celle-ci ne laisse aucun doute sur l'identité de la jeune femme puisqu'on voit son visage à la fin du film.

Des Allemands ont également rencontré Zahia sur la célèbre plage tropézienne l'an passé. «Evidemment, elle m'a sauté aux yeux d'emblée», a raconté un certain Philippe au «Bild». «Elle buvait du champagne et était très ouverte. Elle a parlé avec pratiquement chaque mec présent.»

Elle a aussi menti sur son âge

Zahia a posé avec les deux Allemands et a discuté un moment avec eux. «Elle m'a dit qu'elle était mannequin et qu'elle avait 20 ans. Je l'ai cru sur parole», a expliqué le jeune homme de 25 ans. Les faits s'étant déroulés l'année passée, l'escort-girl avait en réalité 17 ans!

Elle n'a donc pas seulement menti sur son âge aux Bleus qui ont couché avec elle mais semble bien coutumière du fait.

Zahia a quitté la France et vit cachée

Deux amis de l'escort-girl ont témoigné dans l'édition du magazine «Closer» sortie aujourd'hui. Ils y expliquent que l'énorme raffut médiatique l'a poussée à quitter la France et à se cacher.

«Elle n'ose plus sortir dans la rue, ni boire un verre avec nous en terrasse. Plus question non plus de faire du shopping. Trop de gens la reconnaissent. Alors, depuis son retour de vacances, elle est partie vivre loin de nous dans la banlieue chic. Elle vit cachée», révèle un proche de Zahia.

La jeune femme aurait également changé de numéro de portable, ne supportant plus le harcèlement «invivable» dont elle était victime.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!