Football - Coupe du monde: Zakaria: «Ravi d'avoir pu aider l'équipe»
Actualisé

Football - Coupe du mondeZakaria: «Ravi d'avoir pu aider l'équipe»

L'ancien Servettien vit un début de saison de rêve. Jeudi soir, le milieu de 20 ans a pu participer au succès important de l'équipe de Suisse face à Andorre (3-0).

par
Robin Carrel
St-Gall
Le demi défensif est entré à la 66e minute de jeu.

Le demi défensif est entré à la 66e minute de jeu.

Keystone/Peter Schneider

Il n'y avait pas de Romands au coup d'envoi sur la pelouse du Kybunpark de St-Gall, mais deux sont entrés en jeu en cours de partie et tant Denis Zakaria qu'Edimilson Fernandes ont bien aidé la Nati, qui s'est créé d'innombrables situations chaudes en fin de rencontre. De quoi donner encore plus le sourire au nouveau joueur du Borussia Mönchengladbach, buteur en Bundesliga la semaine dernière. Interview humide.

Ca ne ressemblait pas à un match de foot, ce soir...

Oui, je ne sais pas si on peut appeler ça comme ça, en effet. Mais c'était un match très dur, disputé dans des conditions assez spéciales. On a toutefois fait le plus important: prendre les trois points.

Avez-vous pensé à un moment que ce match n'aurait pas lieu?

Sincèrement, au moment de l'interruption (ndlr: il a fallu dégager l'eau du terrain à chaque moitié de mi-temps, ainsi qu'à la pause, grâce à l'intervention d'une trentaine de personnes), je me suis dit «Ouh la la, on va jouer demain!», mais ils ont réussi à faire un super boulot et enlever un peu d'eau. Voilà. On a réussi à terminer ce match et un grand merci à eux.

Il faut aussi, sur le terrain, s'adapter à de telles conditions...

C'est clair que c'est un autre jeu! Après, on savait qu'on était meilleurs qu'eux, que nous formions la meilleure équipe sur le terrain. On était certains que si on gardait de la patience et qu'on continuait à pousser, ça finirait par rentrer. On a mis ce goal (ndlr: par Seferovic, à la 43e minute) qui nous a soulagés et, ensuite, les deux autres sont venus dans la continuité de la chose.

Sept matches, 21 points, toujours trois d'avance sur le Portugal... Vous gardez le cap.

Oui, on le garde... Maintenant, il nous faut aller gagner en Lettonie pour conserver notre avance.

La Nati a commencé sans Romand sur le pré, mais quand Edimilson et vous êtes rentrés, elle a été encore meilleure, non?

Ouais (rires)! Après, je ne sais pas si c'est nous deux, mais on est rentrés quand l'équipe adverse était un peu fatiguée et elle commençait à perdre pied. C'est clair aussi que c'est plus facile d'entrer en jeu quand le score est déjà en notre faveur. On est vraiment ravis d'avoir pu aider l'équipe à marquer ces buts-là.

Et pour vous, c'est un gros début de saison. Le transfert, le but du week-end dernier, ce match...

Oui, super. Super début de saison. J'espère que ça va continuer comme ça! Je vais tout donner pour en tous cas.

On sent que votre carrière est bien gérée jusqu'ici. Vous franchissez les étapes une marche après l'autre.

J'espère avoir franchi un nouveau palier, en effet. Mais pour l'instant, tranquille... Je n'y pense pas trop. Je continue à travailler et je pense que si je bosse bien, ça va venir tout seul.

Ton opinion