Football: Ziegler blessé au dos, mais «déjà habité par la finale»
Actualisé

FootballZiegler blessé au dos, mais «déjà habité par la finale»

Le capitaine du FC Sion a repris hier le footing. Une course contre la montre l'attend pour être au top le 25 mai.

par
Nicolas Jacquier
Martigny
Le défenseur (devant) fera tout pour être à la finale de Coupe, en espérant exulter comme en demi.

Le défenseur (devant) fera tout pour être à la finale de Coupe, en espérant exulter comme en demi.

Keystone/Jean-christophe Bott

«La finale de la Coupe m'habite. J'y pense chaque jour… de plus en plus! Il faut transformer cette pression en énergie positive.» Touché au dos (nerf coincé) et écarté des pelouses, Reto Ziegler, 31 ans, a entamé une course contre la montre pour être rétabli à temps, idéalement assez tôt pour avoir quelques matches dans les jambes. Le capitaine du FC Sion n'a plus joué depuis la ­demi-finale du 5 avril contre Lucerne à Tourbillon, un match qu'il avait disputé en serrant les dents, «grâce aussi aux médicaments», précise-t-il.

Signe positif: le défenseur a recommencé à courir. Il passera lundi prochain un examen de contrôle. «Tout ce que je peux désormais faire ressemble à la vie d'un footballeur, explique-t-il, soulagé. Avant, j'étais cantonné au vélo et à la natation. Ces derniers temps, je ne jouais pas parce que la douleur était vraiment insupportable. J'ai aussi pensé à ma santé. Il était hors de question de me bourrer de médocs pour tenir. Aujourd'hui, la gêne a remplacé la douleur.» Afin d'accélérer la guérison, Ziegler s'est rendu la semaine passée à Capbreton (F), au Centre européen de rééducation du sportif, un établissement spécialisé.

Le capitaine de Tourbillon n'a pas voulu commenter longuement la mise en congé de Peter Zeidler, remplacé mardi par Sébastien Fournier sur le banc valaisan: «Le club a fait ce qu'il estimait être le mieux. Ce qui compte, c'est ce que nous, les joueurs, allons faire sur le terrain. La réponse nous appartient. En ce qui me concerne, dès que je suis sur un terrain, je me donne à 100%, peu importe le coach.» En fin de contrat et récemment marié à une Valaisanne, Ziegler devrait probablement rempiler: «Sion aimerait me garder. Je me sens bien ici.»

Première «tonique» pour Fournier

Sébastien Fournier a dirigé hier, à Fully, son premier entraînement à la tête de la première équipe de Sion, qu'il retrouvait cinq ans après un premier passage. A cette occasion, les joueurs ont répondu présent, affichant une vivacité retrouvée comme par enchantement. «J'ai bien aimé l'état d'esprit du groupe», se félicitait le successeur de Peter Zeidler. La veille, Christian Constantin avait fixé la feuille de route: «Il importe de retrouver de la tonicité. On était des fusées, on est devenus des camions.»

Ton opinion