Foot - Super League: Zinnbauer paie les mauvais résultats des Brodeurs
Actualisé

Foot - Super LeagueZinnbauer paie les mauvais résultats des Brodeurs

Le Zurichois Giorgio Contini reprend les rênes du FC St-Gall après l'éviction de l'entraîneur allemand.

Joe Zinnbauer était arrivé en Suisse orientale en septembre 2015.

Joe Zinnbauer était arrivé en Suisse orientale en septembre 2015.

Keystone

L'entraîneur allemand de St-Gall Joe Zinnbauer (47 ans) a été limogé. L'équipe de Super League reste sur cinq revers d'affilée et est menacée de relégation.

Zinnbauer, ex-coach de Hambourg, était arrivé en Suisse orientale en septembre 2015, doté d'un contrat de trois ans, pour succéder au Luxembourgeois Jeff Saibene. En 63 matches de Championnat sous la conduite du technicien bavarois, les St-Gallois n'en ont gagné que 19.

St-Gall effectue un deuxième tour très laborieux, avec seulement 10 points en 12 matches (deuxième plus mauvaise équipe depuis la reprise). Actuels 8es à six matches de la fin, les «Brodeurs» ne comptent plus que cinq unités d'avance sur la «lanterne rouge», Vaduz.

Les dirigeants ont donc réagi en remettant en selle Giorgio Contini. Le Zurichois âgé de 43 ans, ex-joueur de St-Gall, était disponible depuis son licenciement à Vaduz il y a deux mois. Il a fait du bon boulot en Principauté, où il était arrivé durant l'hiver 2012-13, puisqu'il a permis à l'équipe de monter en Super League.

«Ramener le plaisir de jouer»

Ancien attaquant, Contini avait porté les couleurs saint-galloises de 1996 à 2001, participant à la conquête du titre national en 2000. Il avait ses classes à YF Juventus et à Winterthour.

«Je veux ramener la joie et le plaisir de jouer. Nous devons rapidement aller chercher de points», a déclaré le nouveau coach, qui a dirigé sa première séance jeudi. St-Gall s'en ira dimanche à Lausanne, avant d'accueillir Vaduz le week-end suivant, deux matches capitaux.

Le président Dölf Früh a invoqué aussi des critères extra-sportifs pour expliquer le changement. «Sportivement, nous croyions encore en les chances de Zinnbauer de sauver l'équipe, mais l'ambiance du côté des sponsors a changé ces dernières semaines.» (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion