«Rouge» - Zita Hanrot, une Erin Brockovich version française
Publié

«Rouge»Zita Hanrot, une Erin Brockovich version française

Avec son casting 4 étoiles, le haletant «Rouge» mêle parfaitement enjeux politiques, sentiments humains et suspense.

par
Marine Guillain

Elle ne sait pas dans quoi elle met les pieds, Nour (Zita Hanrot), quand elle commence à bosser dans la même usine chimique que son père (Sami Bouajila) en tant qu’infirmière. Elle va découvrir de sales secrets sur la gestion des déchets polluants et l’état de santé des employés, alors que l’entreprise est sur la sellette, en plein contrôle sanitaire. Nour ne peut pas fermer les yeux… mais elle se heurte à nombre de personnes qui ne veulent rien entendre ou, pire, qui veulent la faire taire.

Drame aux airs de thriller, «Rouge» n’est pas sans rappeler «Erin Brockovich» ou le plus récent «Dark Waters». Bien ficelé, palpitant, le récit suit au plus près la jeune femme, qui ne dort plus la nuit. Mais il pointe aussi le regard de son père, délégué syndical dans une impasse, qui veut protéger les emplois de ses collègues.

Pour ne rien gâcher aux magnifiques prestations de Zita Hanrot et de Sami Bouajila dans une relation père-fille bouleversante de ­crédibilité, Farid Bentoumi («Good Luck Algeria») s’offre encore Céline Sallette (en ­journaliste tenace) et Olivier Gourmet (en patron d’usine désagréable) au casting. Des personnages qui naviguent en eaux troubles, une fiction – inspirée de faits réels – animée par l’urgence, un débat hyperactuel. Encore plus que le scandale qu’il dévoile, c’est le dilemme qui captive: rester fidèle à sa famille, ou la trahir au nom du bien?

«Rouge»

De Farid Bentoumi. Avec Zita Hanrot, Sami Bouajila, Céline Sallette, Olivier Gourmet. Sortie mercredi 18 août 2021. Note: ****

Ton opinion