Zoé Adjani n’a jamais voulu profiter de son nom
Publié

CinémaZoé Adjani n’a jamais voulu profiter de son nom

La nièce d’Isabelle Adjani a gardé son patronyme en hommage à son défunt père et non pour être pistonnée en tant qu’actrice.

À 22 ans, la comédienne française Zoé Adjani a déjà joué dans trois films.

À 22 ans, la comédienne française Zoé Adjani a déjà joué dans trois films.

AFP

Si son visage n’est pas encore très connu du grand public, son nom de famille, en revanche, l’est puisque sa tante n’est autre que l’actrice Isabelle Adjani. Cependant, Zoé Adjani l’assure: si elle a gardé son célèbre patronyme en tant que comédienne, son objectif n’a jamais été de décrocher des rôles plus facilement. C’est en hommage à son défunt père, Eric Hakim Adjani, que Zoé l’a conservé. Le petit frère de la star française est décédé à 53 ans des suites d’une crise cardiaque, le 25 décembre 2010. «Depuis lors, chaque Noël, ça pique un peu. C’est dur, mais chacun son fardeau», confie la jeune femme dans «Paris Match».

Son envie de jouer la comédie s’est confirmée à l’âge de 12 ans, lors d’une visite sur le tournage du film «La source des femmes», sorti en 2011. «Je suis définitivement chez moi sur un plateau de cinéma. C’est là que je me sens vivante», explique-t-elle aujourd’hui. En 2015 déjà, celle qui est actuellement à l’affiche du film «Cigare au miel» avait confié que sa scolarité avait été compliquée. Ses camarades la chahutaient en lui disant qu’elle serait «pistonnée» dans le cinéma grâce à son nom de famille. Or, même si elle a toujours eu une grande complicité avec sa tante, la jeune actrice avait d’abord découvert cette profession grâce à son beau-père, technicien et opérateur sur les plateaux. «Du coup, je ne connais ni les paillettes, ni les tapis rouges, ni les histoires d’image, avait assuré Zoé. Mes parents avaient plutôt tendance à me montrer les aspects négatifs du métier.»

(lja)

Ton opinion

5 commentaires