Hockey sur glace: Zoug n’a pas dit son dernier mot

Publié

Hockey sur glaceZoug n’a pas dit son dernier mot

Victorieux lundi soir au Hallenstadion de Zurich (1-4), le champion en titre a engrangé son premier succès de la finale des play-off et est revenu à 3-1 dans la série.

par
Jérôme Reynard
(Zurich)
Sven Senteler, Livio Stadler et le buteur Yannick Zehnder.

Sven Senteler, Livio Stadler et le buteur Yannick Zehnder.

Martin Meienberger/freshfocus

Zoug n’a pas dit son dernier mot. Victorieuse de Zurich pour la première fois, lundi soir au Hallenstadion (1-4), la bande de Dan Tangnes s’est relancée dans la finale des play-off. Elle a infligé aux ZSC Lions leur première défaite depuis le 31 mars (9 succès d’affilée), lorsque le HC Bienne les avait mis au pied du mur en quarts de finale (3-2).

Le EVZ n’était pas prêt à entendre parler de passation de pouvoir, lundi. Jamais une équipe n’a retourné une situation autant compromise (3-0 dans la série) à ce stade de la compétition? La formation de Suisse centrale a fait un premier pas dans le bon sens et aura l’occasion d’en effectuer un deuxième, mercredi devant son public, en étant dans une autre dynamique.

Celle qu’elle a donc lancée lundi, malgré l’ouverture du score de l’inévitable Denis Malgin. Le génial attaquant du Z a enflammé le Hallenstadion au bout d’un fantastique numéro synonyme de huitième but personnel dans ces play-off (5e 1-0). Mais derrière, Zoug est globalement parvenu à limiter le rayon d’action des Zurichois (11 tirs cadrés sur les 40 premières minutes).

La réussite de son côté

Après avoir subi trois retournements de situation dans cette série, le EVZ a inversé la tendance à son tour. D’abord par l’intermédiaire de Yannick Zehnder (13e 1-1), puis avec une réalisation attribuée à Christian Djoos après que le puck a rebondi sur Jakub Kovar et Patrick Geering (25e 1-2).

Zoug ne crachera pas sur un peu de réussite dans ce duel (2 tirs sur les montants lundi). Et puis, qui sait si ce succès ne fera pas office de grain de sable ayant le pouvoir d’enrayer la machine à gagner zurichoise? Une chose est certaine: le champion en titre est toujours debout et relancé, à l’image de son buteur Dario Simion, lequel a ouvert son compteur dans cette finale en réalisant le break au Hallenstadion (52e 1-3), avant le goal de la sécurité signé Niklas Hansson dans la cage vide (59e 1-4). Acte V mercredi à la Bossard Arena.

Zurich - Zoug 1-4 (1-1 0-1 0-2)

Hallenstadion, 11’200 spectateurs (guichets fermés).

Arbitres: MM. Lemelin, Hebeisen; Obwegeser, Fuchs.

Buts: 5e Malgin (Pedretti) 1-0, 13e Zehnder (Senteler) 1-1, 25e Djoos 1-2, 52e Simion (Kovar, Herzog) 1-3, 59e Hansson (cage vide) 1-4.

Zurich: Kovar; Weber, Kivistö; Noreau, Marti; P. Baltisberger, Geering; Trutmann; Azevedo, Krüger, Bodenmann; Hollenstein, Malgin, Andrighetto; Diem, Sigrist, Pedretti; C. Baltisberger, Schäppi, Aeschlimann; Sopa. Entraîneur: Rikard Grönborg.

Zoug: Genoni; Hansson, Stadler; Djoos, Gross; Schlumpf, Kreis; Wüthrich; Klingberg, Müller, Hofmann; Simion, Kovar, Herzog; Zehnder, Senteler, Suri; Allenspach, Leuenberger, Bachofner; De Nisco. Entraîneur: Dan Tangnes.

Pénalités: 6x2’ contre Zurich; 3x2’ contre Zoug.

Notes: Zurich sans Morant (blessé), Guebey, Riedi, Roe, Quenneville ni Flüeler (surnuméraires). Zoug sans Cadonau (suspendu), Martschini (blessé) ni Lander (surnuméraire). Tirs sur les montants: 2e Müller, 49e Djoos. Zurich joue sans gardien de 56’34 à 58’26. 57’06 Zurich demande un temps-mort.

Ton opinion

2 commentaires