métavers: Zuck fait étalage d’une panoplie de prototypes
Publié

métaversZuck fait étalage d’une panoplie de prototypes

Le patron de Meta, Mark Zuckerberg, ne ménage pas ses efforts pour montrer les défis que relève sa société dans la réalité virtuelle.

Mark Zuckerberg multiplie les apparitions en vue de favoriser le développement de son métavers.

Mark Zuckerberg multiplie les apparitions en vue de favoriser le développement de son métavers.

meta/photomonage

Ils ont pour nom de code «Butterscotch», «Starburst», «Holocake 2» et autre «MirrorLake». Ils ne sont pas les prochains appareils de réalité virtuelle que Meta (ex-Facebook) va commercialiser, mais ils doivent apporter chacun leur contribution au futur best-seller espéré.

Le patron Mark Zuckerberg les a présentés devant des médias, dont l’influent site TheVerge. Meta appelle ces prototypes des «machines à voyager dans le temps», soit des preuves de concept destinées à tester une fonctionnalité spécifique, comme un rétroéclairage ultra-lumineux ou un écran à très haute résolution.
 

Je ne pense pas qu’il faille attendre longtemps avant de pouvoir créer des scènes avec une fidélité quasi parfaite

Mark Zuckerberg, patron du groupe Meta.

Le prototype Butterscotch est par exemple une tentative d’affichage de casque d’une qualité proche de celle de la rétine. Il a fallu réduire de moitié environ le champ de vision de 110 degrés du Meta Quest 2, le casque grand public de la firme. En contrepartie, il offre grosso modo 2,5 fois la résolution du Quest, 21832 x 1920 pixels par œil. Mark Zuckerberg affirme qu’il offre environ 55 pixels par degré de champ de vision.

Le prototype Butterscotch.

Le prototype Butterscotch.

meta

Ce prototype se rapproche des appareils de la marque Varjo vendus entre 2000 et 6000 francs,

Le prototype Starburst est, lui, un casque de réalité virtuelle de style jumelle. La conception volumineuse utilise une lampe puissante nécessitant des poignées pour supporter son poids et produit un éclairage à plage dynamique élevée (HDR) avec une luminosité de 20’000 nits.

Le prototype Starburst.

Le prototype Starburst.

Hors de question de commercialiser cet appareil encombrant, mais il sert «comme banc d’essai pour d’autres recherches et études», selon Mark Zuckerberg.

De son côté, le Holocake 2 a comme mission de rendre les futurs casques de réalité plus fins et légers. C’est le successeur d’un design 2020 basé sur l’optique holographique, une technique de flexion de la lumière qui permet à un panneau presque plat de remplacer une lentille réfractive épaisse, explique le site TheVerge.

Le prototype Holocake 2 doit aider les prochains appareils à gagner en finesse.

Le prototype Holocake 2 doit aider les prochains appareils à gagner en finesse.

meta

L’objectif est de s’approcher de lunettes de soleil, mais Meta travaille toujours sur le développement d’une source de lumière autonome qui les alimenterait, un laser au détriment des Oled utilisés jusqu’ici. Mais Mark Zuckerberg ne cache pas que «(son) jury n’a toujours pas trouvé de source laser appropriée». Il faut en effet trouver des solutions efficaces, peu gourmandes en énergie et en coût, et qui s’adaptent à la finesse recherchée d’un casque de réalité virtuelle.

Environnement double

Lors de cet événement, Michael Abrash, chef scientifique du laboratoire de réalité virtuelle de Meta, a également fait état de MirrorLake, un prototype qui n’est qu’au stade de concept. Avec ses apparences de lunettes de ski, il incorporerait les optiques fines de l’Holocake 2, les capacités HDR de Starburst et la résolution de Butterscotch. «Cela montre à quoi pourrait ressembler un système d’affichage complet de nouvelle génération» a mis en avant Michael Abrash. Mirror Lake comprendrait également un écran orienté vers l’extérieur qui projette une image des yeux de l’utilisateur, réduisant ainsi le sentiment de séparation physique pour les personnes extérieures au casque.

Casque Cambria attendu

Mark Zuckerberg n’a par contre lâché aucune information sur la commercialisation, toujours attendue cette année, du nouveau casque de réalité virtuelle haut de gamme Cambria destiné à un usage professionnel.

Les casques de réalité virtuelle côtoient une gamme distincte de lunettes intelligentes de réalité augmentée, qui sont destinées à projeter des images de type hologramme sur le monde réel au lieu d’enfermer leur porteur derrière un écran. Mais pour le moment, Meta a donné la priorité à la commercialisation de casques de réalité virtuelle, avec notamment le taux d’adoption prometteur enregistré par son casque grand public, le Meta Quest de seconde génération.

(laf)

Ton opinion

7 commentaires