Finales de Garmisch: Zurbriggen s'offre l'estrade du slalom
Actualisé

Finales de GarmischZurbriggen s'offre l'estrade du slalom

Le slalom messieurs de Garmisch-Partenkirchen a livré son verdict et ponctué la saison de Coupe du monde.

par
Marc Fragnière
Garmisch-Partenkirchen
Silvan Zurbriggen a terminé l'année au 3e rang dans la hiérarchie mondiale du slalom.

Silvan Zurbriggen a terminé l'année au 3e rang dans la hiérarchie mondiale du slalom.

A l'issue de l'épreuve du piquet court, trois hommes avaient le sourire : Felix Neureuther, Reinfried Herbst et Silvan Zurbriggen.

Lauréat du jour, l'Allemand Felix Neureuther s'est imposé devant son public. Auteur d'une deuxième manche de feu, il a signé le 2e succès de sa carrière en Coupe du monde après celui obtenu dans le slalom de Kitzbühel en janvier dernier.

Pour sa part Reinfried Herbst a apporté à l'Autriche un peu de baume au cœur après le désastre olympique (0 médaille chez les messieurs) et les échecs de Benjamin Raich (général) et de Michael Walchhofer (super-G). Neuvième du jour, Herbst est parvenu a garder le leadership de la discipline avec 22 unités d'avance sur le Français Julien Lizeroux, quatrième au pied des tremplins de la cité bavaroise. Victorieux à quatre reprises cet hiver, le Salzbourgeois Herbst a pleinement mérité son petit globe.

Troisième homme à afficher la banane, Silvan Zurbriggen (7e aujourd'hui) a ponctué son super hiver en soufflant la 3e place du podium du piquet court au Croate Ivica Kostelic (10e en Allemagne). Le médaillé de bronze du super-combiné olympique n'a pas caché son bonheur à l'heure de l'analyse : «J'ai réalisé une saison incroyable. Les mots me manquent pour qualifier mon hiver. J'ai encore réussi à atteindre le dernier objectif que je m'étais fixé, à savoir accrocher ce troisième rang au classement. Nous avons super bien bossé tactiquement. J'ai fait l'impasse sur Kvitfjell et sur les épreuves de vitesse ici. Je me suis entraîné dans le calme et loin de toute agitation à Anzère et Montana. On en a profité pour régler quelques menus détails. C'était assurément le bon choix ».

Monté en puissance tout au long de l'hiver, le Valaisan a trouvé un juste salaire au travail effectué en amont par ses entraîneurs. Tactiquement, Mauro Pini et consorts ont visé juste en conseillant à leur poulain d'éviter l'accumulation des épreuves et en l'invitant à se concentrer sur les disciplines techniques. «Ca n'a pas toujours été facile de renoncer à s'aligner dans des courses. Mais au final, ces sacrifices valaient la peine. Maintenant je vais profiter du moment présent avant de partir en vacances et de revenir remonté à bloc pour la prochaine saison », a promis Silvan Zurbriggen.

Finales de Garmisch, slalom messieurs:

1. Felix Neureuther (All) 1'43''63. 2. Manfred Pranger (Aut) à 0''29. 3. André Myhrer (Su) à 0''35. 4. Julien Lizeroux (Fr) à 0''45. 5. Michael Janyk (Can) à 0''55. 6. Julien Cousineau (Can) à 0''70. 7. Silvan Zurbriggen (S) 1,03. 8. Manfred Mölgg (It) 1,29. 9. Reinfried Herbst (Aut) 1,74. 10. Ivica Kostelic (Cro) à 1''80.

Imboden aimerait revenir l'hiver prochain

Représentant la Moldavie, Urs Imboden a marqué des points pour la 8e fois cet hiver. Le slalomeur grison de 35 ans s’est montré enthousiaste à l’heure de faire le bilan de sa saison : «Tout le monde me dit que je suis comme le bon vin, que je me bonifie en vieillissant. Comme à peu près tous les slaloms ont lieu en janvier, c’est plus facile d’affiner sa forme et d’avoir un pic au bon moment», a-t-il détaillé.

«Hormis mes Jeux (n.d.l.r : éliminé en 1re manche) je suis extrêmement satisfait de mon hiver. Les progrès réalisés ces dernières années m’ont permis de réaliser mon meilleur exercice. Je souhaiterais profiter de ce nouvel élan pour m’aligner une saison supplémentaire. Mais je dois faire le point avec mes sponsors pour voir si j’ai les moyens de réaliser ce rêve. J’aimerais beaucoup pouvoir encore disputer les championnats du monde ici, à Garmisch-Partenkirchen», a expliqué le charismatique Grison.

Ton opinion