BNS: Zurbrügg entre officiellement à la direction

Actualisé

BNSZurbrügg entre officiellement à la direction

Fritz Zurbrügg est entré officiellement mercredi en fonction au sein de la direction de la Banque nationale suisse (BNS). Agé de 52 ans, le Bernois était directeur de l'Administration fédérale des finances (AFF) depuis avril 2010.

Il avait été nommé à la BNS le 18 avril par le Conseil fédéral. Un successeur lui a été trouvé entre-temps à la tête de l'Administration fédérale des finances en la personne de Serge Gaillard, actuel chef de la direction du travail au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), et qui dirigera l'AFF dès octobre.

Fritz Zurbrügg souhaitait d'abord achever son travail à l'AFF et mettre sous toit le budget 2013 avant d'entamer ses nouvelles activités à la Banque nationale.

La direction de la BNS est ainsi à nouveau au complet. Fritz Zurbrügg rejoint le président Thomas Jordan et le vice-président Jean-Pierre Danthine. Il prend la tête du 3e département de la BNS, dont les attributions portent sur les marchés financiers, les opérations bancaires et l'informatique.

La direction de la banque centrale était composée de seulement deux membres depuis janvier, suite à la démission du président Philipp Hildebrand, tombé pour un achat de devises controversé quelques semaines avant l'arrimage du franc à l'euro.

L'ancien directeur de l'AFF n'est certes pas issu du milieu bancaire. Mais son parcours en fait un excellent connaisseur de la finance suisse et internationale. Peu connu du grand public, en Suisse romande du moins, l'homme occupait pourtant un poste clé dans l'administration fédérale, celui de trésorier des caisses de l'Etat central.

Plus de 20 ans à la Confédération

Le nouveau directeur général de la BNS est entré au service de l'Administration fédérale des finances à la fin des années 80, après avoir complété ses études d'économie à l'Université de Berne par un doctorat en sciences politiques.

Fritz Zurbrügg officie d'abord à l'AFF comme simple collaborateur scientifique à la division monnaie, économie et trésorerie. Il travaille comme économiste au sein du Fonds monétaire international (FMI) à Washington de 1992 et 1994, puis retourne à l'AFF.

Deux ans plus tard, l'Oberlandais retraverse l'Atlantique pour fonctionner huit ans durant comme directeur exécutif représentant la Suisse auprès du FMI. En 2006, il quitte la capitale américaine pour revenir à l'AFF, où il dirige jusqu'en 2010 la division planification financière, budget, compte d'Etat et péréquation financière.

En le nommant en février 2010 au poste de directeur de l'AFF, alors qu'il en est le vice-directeur depuis 2006, le Conseil fédéral relève ses solides compétences dans le domaine des finances et des affaires budgétaires.

Sens de la communication

Le gouvernement met aussi en exergue un «sens aigu de la communication». Une qualité assurément utile à sa nouvelle fonction, dans la mesure où les mots utilisés dans l'univers des banques centrales ont besoin d'être pesés pour délivrer toute la précision du message adressé aux marchés financiers.

Au-delà de son parcours professionnel, Fritz Zurbrügg apparaît comme un parfait quadrilingue, lui qui maîtrise, outre l'allemand, le français, l'italien et l'anglais. Il a par ailleurs grandi en partie à l'étranger, en Birmanie, en Iran, où il a entamé sa scolarité, et en Italie, où il a fréquenté l'école suisse de Rome.

Fritz Zurbrügg est marié et père de trois garçons. Il est domicilié à Bremgarten, à deux pas de Berne. Le nouveau membre de la direction générale de la BNS pratique dans ses loisirs le tennis et le squash. Son épouse est architecte.

(ats)

Ton opinion