59 SUR 100 POINTS - Zurich perd en faveur de Vienne et Pékin dans le comparatif des villes
Pexels/Incusion
Publié

59 SUR 100 POINTSZurich perd en faveur de Vienne et Pékin dans le comparatif des villes

Dans un sondage international réalisé auprès de citadins, la ville de Zurich n’obtient qu’un score modéré. À Pékin, Vienne et Madrid, le degré de satisfaction des habitants est plus élevé que dans la plus grande ville de Suisse.

par
Sonja Siegenthaler

Le cabinet international de conseil en stratégie Boston Consulting Group (BCG) a réalisé un sondage auprès d’habitants de 80 villes du monde entier. L’objectif était d’évaluer le degré de satisfaction de leur vie. Un niveau de satisfaction élevé revêt une importance élevée, car il contribue au développement durable d’une ville.

Dans le cadre du Ranking «Cities of Choice», seuls les habitants de la ville de Zurich ont été interrogés. Et le résultat est étonnant. Affichant un score de 59 points sur 100 possibles, la cité de la Limmat arrive en neuvième position sur les 45 villes ayant fait leur entrée dans le classement.

Résultat du sondage publié par Boston Consulting Group.

Résultat du sondage publié par Boston Consulting Group.

Boston Consulting Group

Zurich est synonyme de qualité de vie

Il reste que Zurich est bien classée en termes de qualité de vie. Avec 69 points, elle devance même les sept lauréats du classement que sont Londres, New York, Helsinki, Copenhague, Abu Dhabi, Madrid et Pékin.

La population de Zurich n’est pas satisfaite au niveau du climat.

La population de Zurich n’est pas satisfaite au niveau du climat.

Boston Consulting Group

Les Zurichois se disent très satisfaits du système éducatif et apprécient la propreté de leur ville, tout comme la qualité des soins médicaux, la sécurité et les espaces publics. D’après le sondage, il reste néanmoins des progrès à faire au niveau des «biens et services» et du «climat». Les habitants de la cité de la Limmat ne sont pas non plus satisfaits de l'offre en matière de «divertissement et loisirs».

Zurich est une ville propre.

Zurich est une ville propre.

Unsplash / Claudio Schwarz

Attractive sur le plan économique – mais moins au niveau social

Sur le plan économique, la ville suisse à la plus forte concentration de population offre pleine satisfaction à ses habitants. Si l’écart salarial est perçu comme faible, les possibilités d’évolution de carrière et les opportunités pour les entreprises sont en revanche considérées comme importantes.

Sans surprise, Zurich est une ville très attractive sur le plan économique.

Sans surprise, Zurich est une ville très attractive sur le plan économique.

Boston Consulting Group

En revanche, la ville est à la traîne dans la catégorie «capital social», marquant un score de seulement 47 points. Même si les aspects d'inclusion et d'égalité ainsi que les relations sociales sont perçus comme plutôt à très satisfaisants, les habitants de la ville ont du mal à s'identifier à la culture et à l’histoire de Zurich.

Le niveau de sécurité et de confiance ressenti par les habitants de Zurich est également inférieur aux attentes. À cette fin, le nombre total de délits, de meurtres et le nombre de caméras de sécurité par unité de surface de la ville ont été pris en compte.

Les Zurichois ne se sentent pas particulièrement en sécurité dans leur ville.

Les Zurichois ne se sentent pas particulièrement en sécurité dans leur ville.

Boston Consulting Group

Zurich est considérée comme manquant de dynamisme

La catégorie «interaction avec les décideurs» est encore plus mal notée. De nombreux Zurichois ont le sentiment d'avoir peu d'influence sur les processus politiques de la ville, malgré la démocratie directe.

Malgré la démocratie directe, les citadins ont l’impression d’avoir peu d’influence sur les processus politiques.

Malgré la démocratie directe, les citadins ont l’impression d’avoir peu d’influence sur les processus politiques.

Boston Consulting Group

Avec un score de 30 points et se retrouvant ainsi dans la zone rouge, le dernier aspect examiné par le cabinet Boston Consulting Group était la «vitesse d’évolution». Sur base de l’enquête, la ville manque de dynamisme et n’évolue que lentement. Pour arriver à ce résultat, les citadins ont dû répondre à des questions telles que: leur ville est-elle devenue un meilleur endroit où vivre au cours des trois dernières années? Leur situation financière s'est-elle améliorée au cours de cette période? Les habitants de la ville sont-ils devenus plus communicatifs et tolérants ou font-ils davantage confiance aux autorités de la ville qu'il y a trois ans?

Les Zurichois ont du mal à s’identifier à la culture et à l’histoire de leur ville.

Les Zurichois ont du mal à s’identifier à la culture et à l’histoire de leur ville.

Unsplash / Esteban Castle

Selon BCG, ce mauvais résultat n’est pas surprenant. Car, même si des villes développées telles que Zurich ou San Francisco offrent un niveau de qualité de vie élevé, elles sont aussi moins dynamiques que celles qui sont en train de rattraper leur retard. Ce sont précisément ces aspects qui rendent la comparaison entre les villes difficiles. Il se peut également que les habitants des villes développées aient des exigences plus élevées en termes de planification urbaine que ceux des pays émergents.

Ton opinion