Assurance: Zurich prévoit une grosse perte
Actualisé

AssuranceZurich prévoit une grosse perte

L'assureur lance un avertissement sur résultat. Le 4e trimestre s'annonce difficile.

Le dernier trimestre de l'assureur devrait s'avérer difficile.

Le dernier trimestre de l'assureur devrait s'avérer difficile.

photo: Keystone

Zurich Insurance Group lance un nouvel avertissement sur résultat. L'assureur zurichois, qui se cherche toujours un patron, anticipe pour le 4e trimestre 2015 une perte de 275 millions de dollars (275 millions de francs) dans le secteur non vie, en raison des ouragans Desmond, Eva et Frank au Royaume-Uni et en Irlande. Le titre a dévissé à la Bourse suisse.

Le 4e trimestre, qui s'est achevé avec le départ du directeur général Martin Senn sans aucun successeur désigné, s'annonce difficile pour Zurich Insurance Group. Déjà dans le rouge à l'issue du trimestre précédent, la division des affaires dommages, General Insurance, devrait essuyer une perte opérationnelle de 100 millions de dollars, a précisé mercredi l'assureur.

Mentionnant d'autres catastrophes naturelles au titre du 4e trimestre, notamment une tornade en Australie, Zurich évoque un haut niveau de pertes liées à d'importants événements survenus durant l'année, dont les explosions en août dans le port chinois de Tianjin. Ces remboursements ont touché les activités de grands comptes (Global Corporate) et certains pays européens.

A cela viennent s'ajouter des coûts supplémentaires de 475 millions de dollars qui seront comptabilisés au 4e trimestre 2015 principalement dans la division General Insurance dans le cadre du programme d'efficacité en cours. Ce dernier doit permettre à Zurich d'économiser plus de 300 millions de dollars cette année.

Chute du titre

Par ailleurs, Zurich prévoit une correction de valeur de 230 millions de dollars dans les activités vie en Allemagne, qui sera aussi comptabilisée lors de la dernière période de l'année écoulée. Le groupe doit présenter ses comptes annuels le 11 février.

Les investisseurs ont quant à eux accusé le coup après un second avertissement sur résultats en l'espace de quatre mois. A la clôture de la Bourse suisse, le titre Zurich a dégringolé de 10,82% au regard de la clôture de la veille à 220 francs, alors que l'indice Swiss Market Index (SMI) a lui plongé de 3,13% passant sous la barre des 8000 points. .

Pour mémoire, Zurich avait déjà fait part aux investisseurs d'une dégradation de ses affaires dans l'assurance dommages en septembre dernier. La division General Insurance a bouclé le troisième trimestre sur une perte opérationnelle de 183 millions de dollars, due en grande partie aux explosions de Tianjin, dont le coût était alors estimé à 275 millions.

Dans ce contexte, la compagnie, dont le bénéfice net a chuté après neuf mois en 2015 de 27% à 2,26 milliards de dollars, a accéléré la cadence de son programme d'économies. Début décembre, elle a confirmé la délocalisation de 300 postes suisses vers des centres de services situés à l'étranger et la suppression de 360 emplois dans le secteur des grands comptes «Global Corporate» à travers le monde.

En quête d'un patron

Zurich Insurance a indiqué en mars 2014 vouloir supprimer des centaines d'emplois dans le monde d'ici à la fin 2015 afin de réduire les coûts et simplifier sa structure. Lors de la présentation de ses résultats après neuf mois, le groupe, qui compte quelque 55'000 salariés, a annoncé une coupe de 200 postes dans sa division General Insurance en Suisse, au Royaume-Uni et en Irlande.

Dans son communiqué, Zurich assure que la rentabilité devrait s'améliorer dans le courant de l'année 2016. Après avoir présenté à plusieurs reprises des performances inférieures aux objectifs fixés, Martin Senn, a informé le 1er décembre qu'il quitterait ses fonctions à la fin de l'année. Le président du conseil d'administration, Tom de Swaan, a été chargé d'assurer l'intérim.

Faute de personnalité idoine à l'interne, l'assureur a alors précisé qu'il chercherait un nouveau directeur général hors du groupe. Entré il y a dix ans à la direction de Zurich Insurance en qualité de chef des investissements, Martin Senn avait été nommé CEO en 2010. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion