Actualisé 11.07.2020 à 05:29

Coronavirus

Zurich redoute un nouveau super-propagateur du virus

Après une soirée en boîte de nuit, au Club Jade le 27 juin, plusieurs personnes ont présenté quelques jours plus tard des symptômes du Covid-19.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

KEYSTONE

Plusieurs personnes qui se sont rendues dans un club zurichois le 27 juin ont présenté quelques jours plus tard des symptômes du Covid-19. La médecin cantonale ad intérim, Christiane Meier, a confirmé qu’il s’agit probablement d’un nouveau cas de «superspreader», un super-propagateur du virus.

«Nous devons considérer que, dans le cas du Club Jade, il puisse s’agir d’un potentiel superspreader», indique la fonctionnaire samedi dans la «NZZ». Dans certains cas, les personnes symptomatiques n’ont été testées que tardivement de sorte que la direction de la santé n’a appris l’existence de personnes testées positives à cette fête que plusieurs jours plus tard, explique le journal. D’autres ont caché qu’ils présentaient déjà des symptômes lors de la fête. «Nous dépendons de l’honnêteté des gens avec nous», souligne Christiane Meier.

Déjà deux cas de «superspreader»

La médecin cantonale ne sait pas encore combien de personnes ont été infectées ce soir-là. Les responsables du club n’ont pas souhaité faire de commentaire sur l’affaire, précise le journal. Ils ont fermé l’établissement après l’incident et il n’est pas encore clair quand il rouvrira.

Zurich a déjà enregistré deux cas de «superspreader». Fin juin, cinq personnes ont été infectées après qu’un client d’une boîte de nuit a été testé positif et près de 300 personnes ont été placées en quarantaine.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!