Zurich revient de loin
Actualisé

Zurich revient de loin

Le FC Zurich a préservé laborieusement ses chances de qualification pour le deuxième tour de la Coupe de l'UEFA.

Les Champions de Suisse se sont inclinés 2-1 à Empoli. Le but inscrit par Alphonse à la 73e minute est bien celui de l'espoir. Le Français, qui venait d'entrer en jeu, a préservé tout l'intérêt du match retour du 4 octobre.

Cette défaite est vraiment rageante. N'a-t-elle pas été concédée face à une formation qui place cette Coupe de l'UEFA au second plan ? La priorité des Toscans est le maintien en Série A. Pour la venue du FC Zurich, l'entraîneur Gigi Cagni n'a, ainsi, pas hésité à aligner sa "classe biberon". La question désormais est de savoir s'il suivra la même option au match retour avec tout de même une qualification pour la phase de poules en jeu.

Les Zurichois ont encaissé les deux buts au pire moment: juste avant et juste après la pause. Sur le 1-0, la responsabilité de Leoni est engagée. Le portier valaisan a commis une faute de main après une reprise de la tête de Piccolo. A la 48e, Stahel provoquait un penalty qu'Antonini transformait imparablement.

Menés 2-0 très tôt dans le match face à une équipe dont la moyenne d'âge n'était que de 20 ans, les Zurichois ont tardé avant d'esquisser la réaction espérée. A la 70e, Bernard Challandes lançait Alphonse pour un Hassli bien décevant. Ce coaching s'avérait gagnant. A la 73e, l'ex-joueur de La Chaux-de-Fonds faisait parler sa vitesse pour inscrire ce but à l'extérieur si précieux.

L'absence du capitaine Tihinen, le déchet accusé par Chikhaoui et la discrétion de Raffael ont singulièrement compliqué la tâche du FCZ. Les Zurichois ont franchement déçu. Au match retour, ils doivent incontestablement une revanche à leurs supporters. Une élimination face à un tel adversaire qui délaisse cette Coupe de l'UEFA constituerait, malgré tous les discours que l'on peut entendre, un échec cuisant.

(si)

Ton opinion