Football: Zurich suffisant, Bâle décevant

Actualisé

FootballZurich suffisant, Bâle décevant

Le FC Zurich revient de son déplacement en Irlande du Nord avec une victoire. Le FC Bâle, lui, n’a pas connu cette joie.

par
EBA
Wilfried Gnonto a marqué le deuxième but zurichois jeudi.

Wilfried Gnonto a marqué le deuxième but zurichois jeudi.

freshfocus

Sans être brillant, le FC Zurich s’est construit un avantage conséquent lors du troisième tour des qualifications pour l’Europa League. En Irlande du Nord, les champions de Suisse en titre ont disposé de Linfield (0-2), vainqueur des quatre dernières éditions du championnat nord-irlandais. Il s’agit d’une victoire bienvenue pour les Zurichois, puisque ces derniers n’avaient jusque-là remporté aucun match depuis le début de la saison. 

À Belfast, la troupe de Franco Foda a ouvert la marque dès la 8e minute, au terme d’une action construite de toutes pièces par Tossin et Marchesano, à coup de géniales inspirations. Après un petit tour sur lui-même, le Béninois a transmis à Marchesano, qui d’une talonnade en profondeur, a renvoyé le ballon à l’expéditeur. En un contre un face au gardien, Tossin n’a pas tremblé (8e).

Dans les rangs zurichois, pressing et possession haute du ballon étaient de mise. Ceux-ci savaient exactement comment jouer. Conséquence, l’équipe locale s’est retrouvée à de nombreuses reprises dans la lessiveuse. Seulement, celle-ci a manqué irrémédiablement de précision lors de l’avant-dernier geste.

Trop souvent, les tentatives de centre en retrait ou de décalage se sont révélées imprécises. Longtemps, le FCZ a donné l’image d’une équipe évoluant en dessous de ses capacités. Mais finalement, les Suisses n’auront pas à se mordre les doigts. À la 64e, lancé en profondeur par un long ballon, Gnonto a maté parfaitement le cuir avant de battre le portier nord-irlandais d’une touche subtile. 

Bâle décevant

Dans un Brondby Stadion garni et chantant, le FC Bâle a concédé une défaite frustrante face à la formation danoise du même nom (0-1) au 3e tour des qualifications pour la Conference League. Passablement serré, ce match s’est joué sur des détails. Le score final le laisse deviner, ceux-ci n’ont pas joué en faveur des Bâlois.

Dans cette partie, les deux équipes ont alterné tour à tour les longues séquences de possession. L’issue était à chaque fois la même: impossible de trouver des espaces. Les blocs défensifs étaient trop bien en place, les attaquants pas assez inspirés.

Le FC Bâle est passé à quelques centimètres de prendre les devants, lorsque Dan Ndoye s’en est allé défier le dernier rempart danois à la 31e minute. Malheureusement pour les intérêts rhénans, l’attaquant a trop centré sa frappe. 

Au retour des vestiaires, alors que la bataille des chiffonniers avait repris de plus belle, Brondby a brisé le statu quo. En conclusion d’une contre-attaque, Divkovic a fait gronder de bonheur l’antre des «bleu et jaune», en trompant Marvin Hitz avec assurance. À la suite de ce but, Bâle n’a pas davantage su trouver la solution qu’avant celui-ci.

Le match retour promet d’être tout aussi accroché, d’autant plus que les deux collectifs se sont quittés au terme de minutes finales ponctuées d’une sorte de mêlée générale. À noter qu’Andi Zeqiri a joué une vingtaine de minutes, ses premières sous le maillot bâlois.

Ton opinion

2 commentaires