Assurances: Zurich vise des économies de 1,5 milliard de dollars
Actualisé

AssurancesZurich vise des économies de 1,5 milliard de dollars

Le groupe d'assurance compte atteindre son objectif en révisant ses systèmes et contrats IT ainsi que ses services communs.

Zurich Insurance lance un nouveau programme d'économies.

Zurich Insurance lance un nouveau programme d'économies.

Keystone

Se fixant de nouveaux objectifs financiers, Zurich Insurance veut maintenir le contrôle de ses dépenses. L'assureur zurichois, qui entend accroître sa rentabilité, vise des économies nettes à hauteur de 1,5 milliard de dollars (1,49 milliard de francs) d'ici à 2019, sur la base des coûts de 2015.

Les mesures d'économies supplémentaires entraîneront des charges de restructuration de 500 millions de dollars par an entre 2017 et 2018, écrit jeudi Zurich Insurance (Zurich) dans un communiqué publié à l'occasion de sa journée des investisseurs, à Londres. Ce montant correspond peu ou prou à celui prévu pour cette année.

Quant à l'impact des nouveaux objectifs en matière d'emploi, le directeur général de Zurich, Mario Greco, s'est voulu rassurant lors d'une conférence téléphonique. L'Italien, entré en fonctions en mars dernier, ne prévoit pas de coupes d'ampleur.

Pour mémoire, en difficulté dans l'assurance dommages, Zurich a redoublé d'efforts depuis le début de l'année pour se redresser. Mené sous la houlette de M. Greco, le programme en cours vise des économies de 300 millions de dollars cette année et de plus d'un milliard de dollars d'ici 2018.

Sur le bon chemin

La cure doit au final se solder par la suppression et la relocalisation de 8000 emplois sur cette période, dont 750 en Suisse, sur les quelque 55'000 que compte le groupe. «Les derniers résultats ont démontré que nous sommes sur le bon chemin», a rappelé M. Greco.

Après neuf mois en 2016, la compagnie a ainsi dégagé un bénéfice net de 2,53 milliards de dollars, 11% de plus qu'un an auparavant, alors que ses revenus sont demeurés quasiment stables à 51,62 milliards de dollars. En présentant ses résultats la semaine passée, le groupe avait aussi indiqué avoir pu achever les chantiers liés au renforcement de sa direction et à la simplification de sa structure.

Pour atteindre le nouvel objectif en termes d'économies, le premier assureur helvétique entend procéder à un examen en profondeur des systèmes informatiques ainsi que des contrats avec les fournisseurs. Désireux d'ajuster son activité aux nouvelles réalités du marché, Zurich prévoit aussi des réalignements au niveau de ses processus.

«Ces trois prochaines années, nous allons nous concentrer sur l'accroissement de la rentabilité opérationnelle», a ajouté M. Greco. Pour l'an prochain, Zurich vise un rendement de ses capitaux propres sur la base de son bénéfice opérationnel (BOP) supérieur à 12%, une valeur appelée à augmenter les années suivantes.

Action en forte hausse

Jusqu'à présent, l'assureur tablait sur une fourchette de 12 à 14%. Mais objectif n'a pas pu être rempli en raison des difficultés rencontrées dans ses affaires dommages, même si après neuf mois, le curseur s'est arrêté à 11,9%.

A la faveur d'une rentabilité accrue, Zurich annonce également une nouvelle politique de dividende prévoyant un taux de reversement d'environ 75% du bénéfice net attribuable aux actionnaires. Au titre de l'exercice en cours, Zurich escompte toujours verser à ces derniers un minimum de 17 francs par action, un montant identique à celui de l'année 2015.

L'ensemble du programme annoncé a reçu un accueil très favorable des investisseurs, tout particulièrement les promesses en matière de dividende. Vers 11h00 à la Bourse suisse, le titre Zurich s'envolait de 2,74% par rapport à la clôture de la veille à 269,80 francs. Dans le même temps, l'indice Swiss Market Index (SMI) des valeurs vedettes gagnait lui 0,44%.

Alors que les objectifs demeurent inchangés pour les principaux indicateurs de performance, la direction de Zurich entend se focaliser sur la croissance interne du groupe, les acquisitions restant accessoires. Zurich veut approfondir les collaborations avec ses partenaires de distribution et les compléter par de nouveaux accords avec des banques.

Bien positionné

Solide, Zurich Insurance dispose d'une position de leader dans le domaine des assurances commerciales. Le groupe peut aussi se reposer sur forte dotation en capitaux, a poursuivi M. Greco. «Nous sommes bien positionnés en vue d'accroître durablement nos résultats, ce qui nous permet à long terme de distribuer plus de capital aux actionnaires», a promis le patron de l'assureur. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion