Actualisé 18.11.2018 à 20:09

Tennis - Masters de Londres

Zverev crée la sensation en renversant Djokovic

L'Allemand de 21 ans a remporté dimanche son premier Masters, en dominant à Londres le No 1 mondial en finale, 6-4 6-3.

de
Oliver Dufour, Londres
Zverev a remporté le trophée le plus prestigieux de sa jeune carrière.

Zverev a remporté le trophée le plus prestigieux de sa jeune carrière.

Keystone/AP/tim Ireland

La stupeur et l'excitation se sont abattues dimanche sur l'O2 Arena lorsque, après un peu moins de 40 minutes, Alexander Zverev est devenu le premier adversaire de Novak Djokovic dans cette édition 2018 du Masters à lui prendre un set, au bout d'un jeu où il a inscrit trois aces consécutifs. Quelques instants auparavant, l'Allemand avait déjà fait fort en étant le premier de la semaine à réussir un break. En 8 sets disputés jusqu'alors, le Serbe n'avait eu à sauver sa mise en jeu qu'à deux reprises, déjà face à Zverev en match de groupe. Le No 1 mondial n'avait même pas tremblé pour écarter le danger, avant de punir son adversaire sur la suite et fin du match.

Mais si Djokovic avait offert un tennis époustouflant de solidité tout au long du tournoi londonien, il ne s'est de loin pas montré infaillible devant le No 5 mondial. Ce dernier, dont le niveau a également augmenté au fil des matches, jusqu'à renverser Roger Federer samedi en demi-finale, a trouvé comment mettre un terme à l'impressionnante hégémonie de «Nole». En se montrant d'abord souverain au service, avec 88% de premières balles réussies de 7 aces inscrits dans la première manche, mais aussi en variant admirablement le jeu à coup de gifles monumentales pour laisser son vis-à-vis parfois très loin de la balle. Pour résumer, le Hambourgeois a évolué à un niveau hallucinant, probablement jamais vu chez lui depuis le début de sa jeune carrière.

Et Djokovic a par moments donné d'étranges signes de fébrilité, manquant des coups qu'il n'avait quasiment jamais ratés sur le court bleu situé au bord de la Tamise. Et les difficultés du champion de Wimbledon et de l'US Open se sont poursuivies d'entrée en deuxième manche. Au terme d'un échange de titans conclu par un coup droit gagnant ravageur de Zverev, la jeune étoile de 21 ans a même réussi le break d'entrée, plaçant le No 1 mondial dans une position de fragilité. C'est toutefois «Sascha» qui a tremblé sur son piédestal dans le jeu suivant. Auteur de deux doubles fautes, il a offert à son adversaire sa première balle de break. Une occasion que le Serbe n'a cette fois pas manquée. Avant de défaillir à nouveau à son tour sur le jeu suivant, avec trois balles expédiées dans le filet, permettant à Zverev de breaker encore et de s'envoler. Sur la deuxième balle de titre, Djokovic pensait sans doute avoir fait le plus dur après avoir mené l'échange pour venir conclure au filet. Il a été complètement surpris par le passing du revers décisif de l'Allemand. Tout un symbole.

«Pour l'heure je n'arrive pas à décrire mes sensations, a avoué le nouveau roi. C'est incroyable. Novak, tu n'avais pratiquement pas perdu de match depuis ton retour et tu aurais pu gagner plus ou moins à chaque fois que tu le souhaitais, donc merci de m'en avoir laissé gagner un!», a lancé Zverev à son adversaire. Quant à ce dernier, il devra encore patienter avant d'espérer rejoindre Roger Federer au sommet de l'Olympe, avec un 6e trophée des maîtres. DUF

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!