Vignerons valaisans – Dangereux, l’abandon de vignes est traqué par l’Etat
Publié

Vignerons valaisans Dangereux, l’abandon de vignes est traqué par l’État

La pratique a pris de l’ampleur ces dernières années en Valais, après plusieurs mauvaises récoltes, souvent à perte. Certains vignerons se débarrassent de leurs parcelles, soit en les vendant, soit en les abandonnant. Cette dernière pratique, si elle est autorisée par la loi, est toutefois très encadrée. Un hectare de vignes doit être entièrement nettoyé de ses ceps. Si ce n’est pas fait correctement, des maladies peuvent se développer et contaminer les parcelles voisines. Pour éviter les abus, le service de l’agriculture valaisan monte la garde et traque les contrevenants. Une brochure explicative sur l’arrachage des vignes va d’ailleurs être publiée en mars 2022.
(Video: 20min/Robin Baudraz)