Fête du travail sonore en raison du coronavirus
Publié

Fête du travail sonore en raison du coronavirus

Crise liée au coronavirus oblige, il n’y a pas de grands rassemblements à l’occasion du 1er Mai en Suisse. Syndicats et partis ne restent pas pour autant les bras croisés. Ils donnent rendez-vous en vidéoconférence, sur les réseaux sociaux et les balcons du pays, comme ici à Zurich. Pierre-Yves Maillard, président de l’Union syndicale suisse souligne l’importance de la solidarité dans cette crise du corona.

0 commentaires