Pauvreté au Honduras – «J’habite et travaille ici, tout ce que j’ai vient des ordures»
Publié

Pauvreté au Honduras«J’habite et travaille ici, tout ce que j’ai vient des ordures»

Depuis l’âge de 14 ans, Marlon Escoto vit dans la pestilence de la décharge de Tegucigalpa, au Honduras. Certains recycleurs travaillent seuls, d’autres sont organisés en petites coopératives qui vendent ce qui a pu être récupéré. Le Honduras voit plus de la moitié de ses 10 millions d’habitants vivre sous le seuil de pauvreté.
(Video: AFP / BAO)