GHB en Suisse romande – Les soupçons d’intoxication sont rarement fondés
Publié

GHB en Suisse romandeVoici pourquoi les soupçons d’intoxication sont rarement fondés

Une étude du Centre universitaire romand de médecine légale relativise la portée des intoxications à la «drogue du violeur» dans le cadre de tentatives d’abus sexuels. En 2021, un seul cas a été avéré. L’utilisation de cette molécule serait plutôt récréative, mais la rapidité de l’élimination de la substance par le corps nuance ces résultats.