Passeurs clandestins au Liban – «Peut-être que je vais mourir en mer, je prends le risque pour mes enfants»
Publié

Passeurs clandestins au LibanMourir en mer plutôt que rester sur terre

Selon l’ONU, quatre Libanais sur cinq vivent en dessous du seuil de pauvreté. Entre janvier et novembre 2021, environ 1570 personnes, des Syriens, des Libanais, des Palestiniens, mais aussi des migrants d’autres nationalités, ont pris la mer clandestinement ou tenté de la prendre à partir du Liban.
(Video: AFP / BAO)