Le fléau du GHB en soirée – «Pour la fellation, j’étais vraiment pas du tout d’accord»
Publié

Le fléau du GHB en soirée«Pour la fellation, j’étais vraiment pas du tout d’accord»

Une amnésie de plusieurs heures et des amis qui lui racontent le lendemain ses rapports sexuels. Anjima, 21 ans, raconte une soirée dans un bar parisien, sur fond, probable, de GHB, la drogue du viol que dénoncent les internautes derrière le hashtag #BalancetonBar.
(Video: AFP/fch)