120 secondes: «Tant pis pour ma gueule, j’avais qu’à sentir que ce virus allait arriver!»
Publié

120 secondes«Tant pis pour ma gueule, j’avais qu’à sentir que ce virus allait arriver!»

Loïc Monnard, cafetier-restaurateur à Gollion (VD), nous décrit son quotidien en période de pandémie.