Football

17 septembre 2019 20:17; Act: 18.09.2019 08:31 Print

Le BVB pourra nourrir beaucoup de regrets

Le Borussia Dortmund de Lucien Favre n'a pas réussi à prendre le dessus dans cette rencontre face au FC Barcelone

Sur ce sujet
Une faute?

Barcelone a ramené un nul 0-0 heureux de Dortmund mardi soir en Ligue des champions, après avoir été sérieusement bousculé et sauvé par son gardien ter Stegen qui a arrêté un penalty de Marco Reus. Après le nul 1-1 concédé par l'Inter Milan à domicile contre le Slavia Prague, la situation reste donc totalement ouverte dans ce groupe F, le plus relevé de cette édition 2019-2020.

Valverde, comme il l'avait laissé entendre, avait laissé Lionel Messi sur le banc. Le quintuple ballon d'or argentin récupère d'une blessure au mollet droit et n'avait repris l'entraînement avec l'équipe que dimanche. Il avait en revanche titularisé le petit prodige Ansu Fati, qui est devenu à 16 ans et 322 jours le plus jeune joueur jamais aligné en coupe d'Europe par le FC Barcelone.

«Mur jaune» volcanique

La plus belle occasion de la première période a été pour Dortmund, lorsque ter Stegen a dû se jeter devant Reus pour détourner en corner (25e). Un peu plus tard, Sancho idéalement placé, sans opposition aux 18 mètres, a tiré au dessus du cadre. Les Blaugrana, eux, ont dû se contenter de pétards mouillés de Griezmann et Suarez, sans aucun danger pour le gardien Roman Bürki.

Au retour des vestiaires, Dortmund a poussé de nouveau, et obtenu plusieurs coups francs dangereux. Jusqu'à la 57e minute, lorsque Sancho a obtenu un penalty. Mais face à un «Mur Jaune» plus volcanique que jamais ce mardi soir, le capitaine Marco Reus a tiré sur la droite de ter Stegen, qui s'est magnifiquement détendu pour sauver la Catalogne! Dortmund a ensuite pilonné, par Reus trois fois, puis Brand, qui a tiré sur la transversale (76e).

En face, les tentatives de Messi se sont heurtées au filet défensif tendu par le Borussia, où le vétéran Mats Hummels a fait un match énorme. Mais le score est resté vierge et au final, c'est bien Dortmund qui pouvait avoir l'impression d'avoir perdu deux points.

Le tenant du titre battu

Auteur d'un début de saison parfait en championnat d'Angleterre, Liverpool a en revanche mal débuté la défense de son titre en Ligue des champions en s'inclinant 2-0 mardi à Naples, ce qui avait déjà été le cas la saison dernière.

L'an passé, Naples s'était imposé 1-0 seulement, sur un but d'Insigne à la dernière minute, un soir où Liverpool était très loin de ressembler à un champion d'Europe. Les Anglais ont été bien meilleurs mardi et quand le match a basculé dans les 10 dernières minutes, ils semblaient plus frais et plus dangereux et le San Paolo poussait surtout pour donner aux siens le courage de tenir que celui d'aller chercher la victoire.

Mais Callejon a tenu le temps d'un dernier sprint, a crocheté dans la surface et a buté sur Robertson, sanctionné d'un penalty. Mertens, qui n'est plus qu'à deux buts du total napolitain de Maradona, l'a transformé et Naples tenait son succès (1-0, 82e).
Il a ensuite été confirmé par le but de Llorente, sur une mésentente entre Van Dijk, Robertson et le gardien Adrian, le remplaçant d'Alisson, pourtant remarquable jusque-là.


Football

(20 minutes/afp)