Mondial 2014

14 juillet 2014 08:01; Act: 14.07.2014 11:34 Print

La presse allemande célèbre son «dieu du foot»

L'unique buteur de la finale de la Coupe du monde, Mario Götze, était fêté en héros par les médias allemands au lendemain du 4e titre de champion du monde glané par la Mannschaft.

Voir le diaporama en grand »
1954. 1974. 1990. 2014! L'Allemagne est championne du monde, s'exclamait le site web du Spiegel après le quatrième Mondial remporté dimanche par la Nationalmannschaft, alors que le buteur Mario Götze était fêté en héros par les médias. «Cette fois, tu es là, enfin!», titrait Bild sur son site web, en affichant une photo géante du trophée de la Coupe du monde «Götze, Dieu du football», lançait le quotidien le plus lu d'Allemagne. «Merci, Jogi (Löw)! Merci les garçons! Vous nous avez rendus infiniment heureux». L'Allemagne a remporté son quatrième titre de champion du monde... ...le premier depuis la réunification du pays en 1990, en battant l'Argentine... ... de Lionel Messi 1-0 en prolongation en finale, dimanche à Rio de Janeiro. L'équipe de Joachim Löw s'est imposée grâce à Mario Götze (113), remplaçant de luxe, qui offre à l'Europe un premier sacre sur le continent américain. La Nationalmannschaft, qui succède à l'Espagne au palmarès, décroche sa quatrième étoile (1954, 1974, 1990) et met fin à une disette de titres longue de dix-huit ans, depuis l'Euro-1996. Entré à la 88e de jeu à la place de Klose, le «super-sub» (super remplaçant) du Bayern Munich... ... a contrôlé de la poitrine un centre de Schürrle, avant de tromper Romero de près d'une superbe reprise de volée. Favoris pour leur huitième finale de Coupe du monde (record), les Allemands ont empêché Lionel Messi d'offrir à l'Argentine le troisième titre mondial qu'elle attend depuis le sacre de Maradona en 1986 (3-2) face à la RFA. Il s'agit de la dernière victoire de l'Albiceleste en Coupe du monde sur l'Allemagne, sa «bête noire», qui l'a battue ensuite en finale du Mondial-1990 puis en quart lors des Mondiaux 2006 (1-1, 4 t-a-b à 2) et 2010 (4-0). Dimanche, l'Allemagne a subi un coup dur avec le forfait de dernière minute de Khedira, remplacé par le jeune Kramer (23 ans, 5e sélection), pour le seul changement par rapport au onze qui a étrillé le Brésil (7-1) en demi-finale. Comble de malchance, le milieu du Borussia Mönchengladbach a dû sortir à la demi-heure de jeu (31), pas entièrement remis après un coup d'épaule de Garay. Son remplaçant, Schürrle, s'est montré menaçant en cadrant ses frappes (37, 43, 91), repoussées par Romero, et en délivrant un centre parfait pour le buteur.

Sur ce sujet
Une faute?

«1:0 Champions du monde!», titrait lundi le quotidien allemand «Bild» sur une photo pleine page du buteur Mario Götze, «Super Mario» célébré en héros par les médias après le quatrième sacre mondial remporté dimanche par la Nationalmannschaft. «Vous êtes les plus grands», clamait le quotidien le plus lu d'Europe sur une photo de toute l'équipe s'étalant en double page intérieure d'une édition presque intégralement consacrée à cette «partie héroïque», publicités comprises.

«Götz soit loué», osait «Bild» en jouant sur la proximité phonique entre le nom de l'auteur du but de la victoire et Gott (Dieu en allemand). «Merci, Jogi (Löw)! Merci les garçons! Vous nous avez rendus infiniment heureux.»

Presque sobrement, le quotidien berlinois «Tagesspiegel» avait mis en une le trophée tant convoité, le tabloïd «Berliner Zeitung» titrait «Champions du monde» et «Die Welt» clamait: «C'est vrai» en utilisant les couleurs nationales noir-rouge-or que des millions d'Allemands ont agitées jusque tard dans la nuit dans tout le pays. «1954. 1974. 1990. 2014! L'Allemagne est championne du monde!» s'exclamait le site web du «Spiegel».

«Nous nous inclinons devant l'entraîneur Jogi Löw. Ce titre est son chef-d'oeuvre. Concentré, il conduit l'équipe à travers le tournoi. Il reste tranquille après les grandes victoires. Il garde son calme après les matches difficiles», jugeait «Bild». «Götze, le libérateur», titrait l'édition en ligne du «Frankfurter allgemeine Zeitung». «Alors pour la première fois, une équipe européenne a remporté un tournoi mondial en Amérique du Sud (...) Sur l'ensemble du tournoi, le titre de l'Allemagne est largement mérité.»

«En 2006 et 2010, l'équipe était arrivée tout près du but, mais avait échoué en demi-finale. En 2014, l'équipe et son entraîneur étaient mûrs pour le titre», a commenté le «FAZ», saluant «peut-être la meilleure génération (de joueurs) de l'histoire du football allemand». «Champion du monde! L'équipe nationale allemande a tenu sa promesse. Les concerts de klaxon et défilés de voitures qui ont commencé dimanche soir vont encore monter en puissance jusqu'à la réception de l'équipe à Berlin mardi», estimait le quotidien régional «Neue Osnabrücker Zeitung».

Stimulant émotionnel

«Ceux qui voudront pourront toujours déplorer un état d'exception inadmissible, mais ils ne peuvent rien contre la force d'aspiration d'un grand événement footballistique», poursuivait le journal. «Guerre en Israël? Guerre en Ukraine? Affaire d'espionnage? Pour beaucoup, tout cela n'a aucune importance (...) Pour la plupart des gens, le football est un stimulant émotionnel loin du quotidien rationnel.»

Le «Frankfurter Rundschau», qui avait bouclé trop tôt pour imprimer le résultat, se livrait en ligne à un commentaire sentencieux sur la différence entre sport et politique: «Lorsqu'on en reviendra à la routine quotidienne, nous (l'Allemagne, ndlr) devrions réfléchir au fait que le plus fort ne gagne pas toujours, s'il laisse tomber les plus faibles et n'a plus personne avec qui jouer.» «Que la politique nous intéresse ou pas: ce n'est pas ainsi que l'Allemagne est victorieuse à long terme», concluait le quotidien.

Le journal régional «Kölner Stadt-Anzeiger» filait lui aussi la métaphore politico-sportive. «Si le concept de nation building (en anglais dans le texte) n'était pas aussi lié à la construction des nations dans un contexte postcolonial (...), on pourrait dire que l'Allemagne est en plein dans un tel processus. Les crispations du passé se sont enfin détendues, et pourtant cela ne débouche pas sur un nouveau nationalisme, mais sur plus d'ouverture sur le monde.»

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • quelqu le 14.07.2014 10:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C

    C'est très petit ce que vous dites là, car les Allemands sont loin d'être des personnes arrogantes, ils savent juste bien fêter leur victoire comparé aux pauvres Français qui eux, contrairement à l'Allemagne auraient parlé de leur victoire pendant au moins 2-3 ans et ça j'appelle de l'arrogance. bye * Je ne suis pas Allemande au passage :-)

  • Cédric le 14.07.2014 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    WELTMEISTER

    Bravo à cette Allemagne humble et solidaire!!! depuis le temps que l'on attendait cela. Un titre à Messi, où comment la notoriété dépasse la réalité. Concernant la sortie de Neuer, il joue clairement la balle et se protège avec son genoux, geste que l'on apprend aux tout petits gardiens, une référence. Le problème c'est que lui sort, où d'autres gardiens ne vont pas.

  • Un Suisse romand le 14.07.2014 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore bravo a cette equipe qui a montre une solad

    La guerre et finie il ya 70 ans , alors arreter de critiquer l Allemagne , la plus part de vous tous etaient encore dans un sac. Bravo a l allemagne pour son foot et tout le reste , pas comme certains pays assistes

Les derniers commentaires

  • iceman le 15.07.2014 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez dit farplay ?

    Grande équipe sur le plan sportive, dommage quelle ait montré son « haut niveau » intellectuel et son fairplay en se moquant des argentins avec ses danses du plus mauvais gout. .....

  • Un francais le 14.07.2014 18:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est ainsi

    A tous les critiqueurs francais sur le foot allemand , je ne comprends pas , regarder le avec serenite et envie et ca paie . Regarder notre equipe ou elle en est , mais oui elle est comme nous tous , a besoin de travailler pour arriver au but que l on s est fixe

    • Ami le 15.07.2014 03:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Au travail la France voisine

      J adore J espere que Flamby aura lu ton commentaire. Il n est jamais trop tard pour se mettre au niveau du foot allemand et tout le reste

    • Un Suisse romand le 15.07.2014 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Pauvre France que j aime

      Ah ah ah et c est tellement vrai. Aller la France aller les bleus 2016 / 18 c est demain

  • Lulu le 14.07.2014 15:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop cool

    Moi,j'ai eu le champion que je voulais depuis le début. Ces joueurs sont volontaires et jouent pour gagner. Des Messi,Ronaldo et j'en passe,sont tellement orgueilleux qu'ils ne savaient même pas l'enjeu d'une coupe du monde. Désolant. L'Allemagne est une belle équipe et c'est vraiment un plaisir de les voir jouer. L'argentine ne devait même pas être en finale car elle a eu du cul tout le long. C'est le foot et parfois il nous réserve bien des surprises. Ils attendaient les tirs au but car ils ont gagné leurs matchs ainsi. Ils ont mal calculé et c'est très bien ainsi

  • OuiOui le 14.07.2014 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Blinc..trilling..chtong !

    Est-ce vraiment necessaire d'ouvrir un espace commentaire a la suite de ce qui est publie ! Tous ces commentaires ! a l'image d'une boule d'acier dans un Flipper. Cela va dans toutes les direction..., a la fin on fini par perdre la "boule" 20 minutes.ch joue ainsi avec nos idees folles ! On en remet un commentaire dans le jeux !

    • Oui oui le 14.07.2014 18:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Et ne lit pas les com.

      Continue a jouer au FLIPPER

  • Un Suisse romand le 14.07.2014 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore bravo a cette equipe qui a montre une solad

    La guerre et finie il ya 70 ans , alors arreter de critiquer l Allemagne , la plus part de vous tous etaient encore dans un sac. Bravo a l allemagne pour son foot et tout le reste , pas comme certains pays assistes

Plus de CM 2014