Mondial 2014

08 juillet 2014 18:52; Act: 08.07.2014 19:05 Print

Le gros dilemme de la reine argentine des Pays-Bas

La demi-finale du Mondial entre l'Argentine et les Pays-Bas aura une saveur particulière pour Maxima Zorreguieta, reine des Pays-Bas née au pays du tango.

storybild

(Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«La demi-finale a une importance toute particulière pour la famille royale», résume sur son site internet le quotidien néerlandais de Telegraaf.

Alors que certains médias argentins assurent que la demi-finale provoquera «des tensions dans le couple royal néerlandais», d'autres n'hésitent pas à soutenir que la rencontre «divise un royaume».

Sur Twitter, un montage photo montre Maxima et Willem-Alexander couchés dos-à-dos dans le lit conjugal, visiblement de mauvaise humeur, avec écrit dessus : «pendant ce temps-là, au palais de Wassenaar. #NEDARG».

Un autre montage montre la moitié du palais peinte en orange, la couleur des Pays-Bas, tandis que l'autre est peinte en blanc et bleu ciel, les couleurs de l'Argentine.

Un troisième enfin met en scène un Willem-Alexander exhibant un torse nu tatoué «Holland» à côté d'une Maxima adepte du body-painting : un maillot de l'Argentine version très court a été peint sur son corps.

Mariée en 2002

Née en 1971 à Buenos Aires, Maxima Zorreguieta a épousé Willem-Alexander en 2002. Ce dernier est devenu roi en avril 2013 après l'abdication de sa mère Beatrix, la princesse Maxima devenant alors reine.

C'est la cinquième fois que les Pays-Bas et l'Argentine s'affrontent dans une Coupe du monde et la deuxième fois depuis que Maxima a épousé Willem-Alexander.

Maxima avait sept ans lors du plus mémorable des duels néerlando-argentins, une victoire 3 buts à 1 de l'Albiceleste en finale du Mondial organisé en 1978 à domicile, durant la dictature militaire de Jorge Videla (1976-1981), qui a fait quelque 30.000 morts.

Le père de Maxima, Jorge Zorreguieta, a d'ailleurs été secrétaire d'État à l'Agriculture pendant cette dictature, un rôle qui a fait couler beaucoup d'encre aux Pays-Bas. M. Zorreguieta n'a d'ailleurs pas pu assister au mariage de sa fille.

Une enquête demandée par le gouvernement néerlandais a conclu que le père de Maxima devait probablement savoir quelque chose au sujet des meurtres et des tortures, mais qu'il était quasiment certain qu'il n'était pas impliqué personnellement.

Accusé à plusieurs reprises, Jorge Zorreguieta continue de faire l'objet d'enquêtes judiciaires mais n'a jamais été poursuivi.

Score vierge

En 2006, quatre ans après le mariage de Maxima et Willem-Alexander, les deux équipes avaient croisé le fer lors de la Coupe du monde en Allemagne et le match s'était achevé sur le score de 0-0, «au grand soulagement» de Maxima, selon l'agence EFE.

Celle qui a conquis le coeur des Néerlandais grâce à son sourire ravageur et en apprenant rapidement leur langue avait alors assuré : «les résultats de l'Argentine sont importants pour moi, mais je suis Néerlandaise».

La position officielle de la famille royale en 2014 est elle aussi on ne peut plus claire : «le couple royal soutient l'équipe des Pays-Bas», a assuré à l'AFP le service de presse de la famille royale.

Maxima et Willem-Alexander ont souvent été vus dans des stades arborant les couleurs des Pays-Bas, notamment au premier tour de ce Mondial lorsque les Oranje l'ont emporté contre l'Australie. Ils avaient même rendu visite aux joueurs dans le vestiaire après la victoire.

«Maxima sera une rivale de plus pour les Argentins», titre le site internet Contexto tandis que Dia a Dia assure que «Maxima Zorreguita parie sur les Néerlandais».

«Soutenir l'Argentine serait une trahison pour un peuple qui la traite bien et qui l'a acceptée», écrit le journal Clarin.

Le Telegraaf conclut quant à lui de manière très terre à terre que, quel que soit le résultat de la demi-finale, «Maxima aura une équipe à encourager en finale».

Interrogé par le quotidien néerlandais Algemeen Dagblad, Ariel Covarrubian, propriétaire d'un restaurant argentin de La Haye, soutient pourtant, envers et contre tous : «peu importe à quel point on aime son nouveau pays, c'est toujours le pays de naissance qui passe en premier».

(afp)

Plus de CM 2014