Mondial 2014

11 juillet 2014 06:05; Act: 11.07.2014 07:04 Print

Une amende très salée pour l'Argentine

La Fédération argentine a écopé d'une amende de 300'000 francs pour n'avoir présenté que son sélectionneur les veilles de match en conférence de presse au Mondial, sans qu'il soit accompagné d'au moins un joueur.

Sur ce sujet
Une faute?

La Fifa rapporte que ce non-respect de la règle s'est produit à quatre reprises, dont la veille de la demi-finale contre les Pays-Bas.

En dehors de ces conférences de presse, les joueurs de l'Albiceleste, qui disputeront la finale du Mondial face à l'Allemagne dimanche (21h), s'adressent sans problème aux journalistes.

Maxi Rodriguez, milieu de terrain de l'Argentine, a affirmé par exemple, que l'Albiceleste a «la responsabilité d'être championne» dimanche au Maracana.

«La finale, le plus important, c'est de la gagner. Si tu peux bien jouer, c'est mieux. C'est le match dont nous rêvons tous depuis que nous sommes partis de Buenos Aires pour venir au Brésil», a poursuivi le joueur des Newells Old Boys (Argentine).

«L'Allemagne est un rival très difficile, ils ont un jeu très agressif. Mais si nous sommes bien en place, nous pouvons battre n'importe quelle équipe», a-t-il affirmé.

Et de détailler les atouts dont dispose sa sélection: «Nous nous améliorons comme équipe. On est passé de moins à plus, et c'est très important à ce stade. Et nous avons un as, Leo (Messi), et nous sommes tous derrière lui. Il a fait un Mondial impressionnant.»

«Une finale c'est tout ou rien. Si tu perds, ça ne sert à rien d'analyser ensuite, a-t-il insisté. Nous sommes des privilégiés, nous devons donner de la joie au peuple argentin.»

(afp)

Plus de CM 2014