Mondial 2014

03 juillet 2014 22:23; Act: 03.07.2014 22:28 Print

Copacabana prise d'assaut par les touristes

par Marc Fragnière, Rio de Janeiro - La célèbre plage carioca fait le plein de supporters, ces temps-ci. Leur présence n’est pas du goût de tout le monde.

storybild

(Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Rio de Janeiro, son carnaval, son stade de Maracana, sa statue du Christ Rédempteur, le Pain-de-Sucre et bien évidemment sa mythique plage de Copacabana, au sable fin et à l’eau limpide. En cette période hivernale, «les touristes ne courent habituellement pas les rues. C’est désert, ici, sauf durant le carnaval et à Nouvel-An. Mais, avec le Mondial, les gens ont compris qu’ils pouvaient allier deux passions: le football et la fête dans cet endroit mythique», se réjouit Sergio Bernardo, natif de Rio, «le plus bel endroit du monde».

Volontiers extraverti, le jeune homme profite à fond de la Coupe du monde pour faire des connaissances. «Au début, j’ai hébergé des Néerlandais et, maintenant, j’ai des Allemands chez moi», narre-t-il, la voix couverte par les chants des supporters argentins.

Alors que flotte dans l’air une odeur persistante de cannabis provenant d’un groupe d’adolescents postés tout au bord de l’eau, Natalia Chavez peine à partager l’enthousiasme de son voisin. «Je ne reconnais plus ma plage. Elle est envahie, désespère cette riveraine. Je n’aime pas les animations de la FIFA et tout le bruit que ça engendre. Normalement je viens ici pour me ressourcer, c’est impossible actuellement. Vivement la fin du Mondial!» lâche-t-elle avec un sourire entendu. Les marchands ambulants ne s’embarrassent pas de ses jérémiades. Alcool, cigarettes, sodas, fruits, lunettes, t-shirts, serviettes, drapeaux, grillades: Tout se vend ici, et cela sans royalties FIFA.

Plus de CM 2014