Mondial 2014

30 juin 2014 11:25; Act: 30.06.2014 11:43 Print

Le Graët rêve d'un match entre «deux pays frères»

Le président de la Fédération française de football Noël Le Graët s'est dit «ravi» lundi à l'idée d'un possible quart de finale du Mondial-2014 entre la France et l'Algérie.

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce serait deux pays frères qui se rencontrent, il y a beaucoup de supporters algériens en France. Si on devait passer ce tour et eux le passer, à titre personnel je serais ravi», a déclaré Noël Le Graët au micro d'Europe 1, à quelques heures des matches de huitièmes de finale des Bleus et des Fennecs, respectivement contre les Super Eagles nigérians à 16h00 GMT et les Allemands à 20h00 GMT.

«Ceci dit, la France doit déjà battre le Nigeria, et l'Allemagne est une énorme nation de football», a averti Noël Le Graët, mettant en garde les Bleus contre l'équipe nigériane, un «adversaire redoutable». «Depuis que je suis à la Fédération, j'ai une volonté : rencontrer l'Algérie. J'en ai parlé avec le Président de la fédération algérienne, un ami : ce match, je veux le faire avant la fin de mon mandat», a ajouté l'ancien président de Guingamp, présent au Brésil avec la sélection française.

«Le football peut toujours arranger les choses», a assuré le président de la FFF dans un autre entretien au micro de RTL. «Je crois que si cette rencontre avait lieu, d'abord le Président d'Algérie (NDLR: de la Fédération algérienne) et moi-même on ferait en sorte de communiquer ensemble pour que les gens puissent passer un bon moment», a-t-il expliqué. «Ce serait du sport, un signe du destin, un signe positif et non des signes de revanche. Ce serait un match de football qui devrait rapprocher encore les deux nations», a estimé Noël Le Graët, toujours sur RTL. En cas de qualification des deux équipes, la France et l'Algérie s'affronteraient vendredi à 18h00 en quart de finale.

Les dispositifs de sécurité ont été renforcés lundi en France et un appel à la «sérénité» a été lancé avant Allemagne-Algérie, pour tenter d'éviter une répétition des débordements suite aux deux matchs précédents des Fennecs. Plus de 70 personnes avaient été interpellées le 26 juin après la qualification algérienne en 8e de finale, après le nul 1-1 face à la Russie, contre une trentaine le 22 juin à l'issue de la victoire de l'Algérie contre la Corée du Sud (4-2) pour son deuxième match au Brésil.

(afp)

Plus de CM 2014