Mondial 2014

13 juillet 2014 13:06; Act: 13.07.2014 13:47 Print

Les tops et les flops de la Coupe du monde

Du sourire éclatant de James Rodriguez à la dentition devenue tristement célèbre de Luis Suarez, il est l'heure de décerner les tops et les flops du Mondial.

Voir le diaporama en grand »
A la 113e minute, Mario Götze contrôle de la poitrine un centre de Schürrle et conclut du pied gauche. Le joueur du Bayern offre la Coupe du monde à la Mannschaft (1-0 ap) Robin van Persie ouvre la marque pour les Pays-Bas sur penalty à la 3e minute. Daley Blind double la mise à la 17e. Georginio Wijnaldum scelle le score dans les arrêts de jeu: 3-0 pour les Pays-Bas, qui décrochent le bronze. Thomas Müller ouvre la marque sur corner à la 11e minute. Miroslav Klose double la mise à la 23e et devient le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde. Toni Kroos enfonce le clou à la 24e. Doublé pour Toni Kroos (26e). Sami Khedira humilie les Brésiliens avec un cinquième but à la 29e. Schürrle s'offre un doublé à la 79e. Oscar a sauvé l'honneur pour le Brésil à la 90e. Schürrle marque le sixième but pour la Mannschaft à la 69e L'Albiceleste a ouvert la marque à la 8e minute grâce à Higuain. Thiago Silva a donné l'avantage au pays hôte à la 7e minute. David Luiz a pu doubler la mise en transformant un coup franc à la 68e. James Rodriguez a réduit l'écart sur pénalty à la 80e! Le Colombien a ainsi inscrit son 6e but de la compétition. Mats Hummels saute plus haut que Varane sur un coup franc tiré par Kroos. C'est 1-0 pour la Mannschaft! Kevin De Bruyne trouve l'ouverture à la 93e minute, en tout début de prolongation. Lukaku enfonce le clou à la 105e. Julian Green relance les Etats-Unis à la 107e et fait douter les Diables. Angel Di Maria crucifie la Nati à deux minutes de la fin des prolongations. Andre Schürrle trouve la solution en début de prolongation face à l'Algérie (92e) en inscrivant...un Madjer. Özil enfonce le clou à la 120e et qualifie l'Allemagne. La réduction du score de Djabou arrive trop tard (120e). L'Algérie, dernière équipe africaine de ce Mondial brésilien, es éliminée. Paul Pogba délivre la France de la tête sur corner à la 79e. Le joueur de la Juventus qualifie les Bleus pour les quarts de finale. Griezmann peut jubiler, Yobo vient d'inscrire le 2-0 contre son camp. Bryan Ruiz a ouvert la marque pour le Costa Rica à la 52e minute. Papastathopoulos a égalisé pour la Grèce à la 91e! 29.06 Giovanni Dos Santos a envoyé une énorme mine des 25 mètres! Quel but! C'est totalement mérité pour les Mexicains! Wesley Sneijder a débloqué son compteur lors de cette Coupe du monde de la plus belle des manières. Le Néerlandais a égalisé à la 87e minute. Klaas-Jan Huntelaar a brisé le rêve de tout un peuple en inscrivant un penalty à la 94e minute. 28.06 James Rodriguez a inscrit un but d'anthologie! Le Colombien a contrôlé de la poitrine pour se retourner et a placé une volée hors de portée de Muslera. Splendide! James Rodriguez a doublé la mise sur une intelligente remise de la tête de Cuadrado. 28.06 Le défenseur David Luiz a donné l'avantage au pays organisateur à la 19e minute. Alexis Sanchez a égalisé pour le Chili à la 33e minute. 26.06 La Russie a ouvert la marque face à l'Algérie dès la 6e minute sur sa première occasion grâce à Alexander Kokorin. 26.06 Islam Slimani a égalisé pour l'Algérie à la 60e minute. 26.06 Jan Vertonghen a inscrit, à la 78e minute, le premier but pour la Belgique face à la Corée du Sud. 26.06 Müller a ouvert la marque à la 55e minutes face aux Etats-Unis. 26.06 Le Portugal a ouvert la marque à la 31e minute face au Ghana grâce à un autogoal de John Boye. 26.06 Le Ghana a pu égaliser grâce à Gyan à la 57e minute. 26.06 Cristiano Ronaldo a redonné l'avantage au Portugal dans le dernier quart d'heure. 25.06 Face au Honduras, Xherdan Shaqiri a ouvert la marque pour la Suisse d'une somptueuse frappe de 20 mètres. 25.06 Le joueur du Bayern a pu doubler la mise à la 31e minute, au terme d'une belle action collective. 25.06 Pour la deuxième fois de la soirée, Josip Drimic a fait une offrande à Shaqiri, qui a signé un triplé! 25.06 A la 3e minute de jeu déjà, après une ouverture lumineuse de Mascherano pour Di Maria, dont le tir a été dévié par le portier nigérian Enyeama sur le poteau. Messi s'est alors montré le plus prompt sur le rebond et a ouvert la marque pour l'Argentine. 25.06 Les Nigérians ont répondu du tac au tac à l'ouverture du score, à la 4e, grâce au travail de Babatunde et au talent de Musa, dont la frappe puissante n'a laissé aucune chance à Romero. 25.06 Messi a inscrit un doublé peu avant la pause grâce à un magnifique coup franc. 25.06 Les champions d'Afrique 2013 ont remis le couvert dès les premières secondes de la deuxième mi-temps, toujours par Musa, l'ailier du CSKA Moscou profitant du pivot Emenike en pointe pour égaliser. Un premier doublé pour un joueur nigérian au Mondial. 25.06 Mais, moins de cinq minutes plus tard, sur un corner, Marcos Rojo a pu redonner du... genou l'avantage à l'Albiceleste. 25.06 Edin Dzeko a ouvert la marque pour la Bosnie-Herzégovine à la 23e minute face à l'Iran. 25.06 Miralem Pjanic a pu doubler la mise à la 59e. 25.06 Reza Ghoochannejahd redonnait espoir aux Iraniens en réduisant la marque à la 82e minute. 25.06 Espoirs de courte durée puisque Avdija Vrsajevic enfonçait le clou pour la Bosnie une minute plus tard. 24.06 Samaras sert rapidement Samaris dans la profondeur, ce dernier fixe Barry et le trompe d'une frappe à ras de terre, à la 41e. La Grèce prend les devants face aux Ivoiriens. 24.06 Bony, servi en retrait par Gervinho, place un tir au ras du poteau qui permet aux Eléphants de revenir, à la 74e minute. Les Ivoiriens sont virtuellement qualifiés.... 24.06 Mais, dans les arrêts de jeu. Sio fauche Samaras, dans la surface. Ce dernier inscrit le penalty qui qualifie la Grèce et élimine la Côte d'Ivoire. 24.06 Après une faute de Konno à l'entrée de la surface sur Ramos, Juan Guillermo Cuadrado ouvre le score sur penalty pour la Colombie face au Japon. 24.06 Juste avant la mi-temps, Honda centre pour la tête d'Okazaki qui, acrobatiquement, propulse le ballon au fond des filets. Le Japon revient au score. 24.06 James Rodriguez récupère le ballon à la limite de la surface et décale parfaitement Jackson Martinez qui contrôle et frappe du gauche. Les Cafeteros reprennent les devants. 24.06 Sur un nouveau service de Rodriguez, Martinez crochète deux défenseurs nippons et marque d'une frappe enroulée. 24.06 Dans les arrêts de jeu, James Rodriguez mystifie un défenseur adverse et trompe le gardien d'une balle piquée. Magnifique. La Colombie s'impose 4-1 face au Japon. 24.06 Sur un corner frappé de la droite, quatre Uruguayens se jettent sur le ballon au coeur de la surface. C'est finalement Diego Godin qui reprend le cuir et qui ouvre le score à la 81e minute. L'Uruguay sort l'Italie du tournoi sur le score de 1-0. 23.06 Sur corner, Marquez s'élève plus haut que les défenseurs croates pour placer une tête imparable. Le Mexique prend l'avantage à la 71e. 23.06 Quatre minutes plus tard, Guardado récupère un ballon au second poteau pour fusiller Pletikosa du gauche! Le Mexique creuse l'écart face à la Croatie. 23.06 Guardado centre de la gauche sur Marquez, qui dévie finement de la tête jusqu'à Hernandez, lequel termine le travail. C'est 3-0. 23.06 Perisic réduit la marque en fin de match d'un tir à ras de terre en angle fermé. Battue 3-1, la Croatie est éliminée, le Mexique affrontera les Pays-Bas. 23.06 A gauche, le Brésilien Luiz Gustavo centre à ras de terre pour Neyma,r qui ouvre son pied droit et bat imparablement Itandje. Le Cameroun a tenu 16 minutes. 23.06 Sur le côté gauche, Nyom centre fort devant le but et trouve Matip seul au deuxième poteau qui n'a plus qu'à conclure du pied droit. Les Lions Indomptables cassent l'ambiance. 23.06 Neymar s'approche de la surfaceet se joue de Nkoulou pour armer une frappe à ras de terre à l'entrée de la surface qui finit au fond. Le Brésil reprend les devants à la 35e. 23.06 David Luiz centre pied gauche et trouve la tête de Fred au deuxième poteau. Le Brésil prend le large dès le retour des vestiaires (49e 3-1). 23.06 Fernandinho marque du pointu en bout de course à la suite d'une belle combinaison à trois entre Oscar et Fred. La Seleçao brésilienne s'impose 4-1 contre le Cameroun et jouera le Chili en 8es de finale. 23.06 Le Néérlandais Leroy Fer s'élève plus haut que tout le monde pour reprendre le ballon de la tête au point de penalty et trouver la lucarne de Claudio Bravo, le gardien chilien. 23.06 Contre-attaque fulgurante des Bataves, emmenés par Robben. Il centre légèrement en retrait pour Depay Memphis qui surgit pour marquer en taclant le ballon. Avec cette victoire (2-0), les Pays-Bas terminent en tête du groupe devant le Chili. 23.06 David Villa ouvre le score d'une jolie talonnade pour la Roja, championne du monde en titre face à l'Australie. 23.06 Sur une passe d'Iniesta, Fernando Torres marque du plat du pied droit. 23.06 Puis Juan Mata, tout juste entré en jeu, boucle le score à la 82e avec beaucoup de sang froid. L'Espagne, d'ores et déjà éliminée, sort néanmoins du tournoi sur une victoire face à l'Australie (3-0). 22.06 Dès la 5e minute, Nani récupère un ballon tout seul au deuxième poteau et fixe Howard, le gardien des Etats-Unis, avant de placer un tir en force du droit sous la barre. Le Portugal est idéalement lancé. 22.06 A la 64e minute, le milieu américain Jermiane Jones égalise d'une magnifique frappe enroulée à l'entrée de la surface de réparation. Les Américains recollent au score face au Portugal (1-1). 22.06 Dempsey est trouvé, dans le dos de la défense, et il reprend victorieusement de la poitrine à la 81e minute. Ce but tardif des Etats-Unis aurait pu éliminer le Portugal. 22.06 Sur la dernière offensive portugaise, Cristiano Ronaldo file sur le côté droit et place un centre parfait pour Varela qui place sa tête au second poteau du but américain, scellant le score final 2-2, entre le Portugal et les Etats-Unis. 22.06 Sur un long ballon, l'attaquant algérien Islam Slimani résiste aux deux défenseurs centraux coréens et conclut du gauche. 1-0 pour l'Algérie à la 26e minute. 22.06 Sur un corner de Djabou, frappé de la gauche, le défenseur algérien devance la sortie de S-R Jung aux 6 mètres. Rafik Halliche reprend de la tête à bout portant ! L'Algérie se promène... 22.06 Islam Slimani remet dans l'axe pour Djabou, libre de marquage, qui trompe Jung d'un plat du pied gauche. Les Fennecs réalisent une première mi-temps parfaite (3-0). 22.06 Heung-min Son s'excentre sur la gauche dans la surface pour ensuite tromper M'Bolhi d'une grosse frappe, pied gauche, entre les jambes ! La Corée du Sud revient au score dès le retour des vestiaires. 22.06 Brahimi joue le une-deux avec Feghouli pour percer la défense sud-coréenne et trompe S-R Jung d'une reprise entre les jambes! (4-1) 22.06 Après un cafouillage dans la surface algérienne, Koo Ja-cheol dévie le ballon et réduit l'écart. Le score final en restera à 4-2 entre l'Algérie et la Corée du Sud. 22.06 Le Lillois Origi a libéré les Diables Rouges d'une reprise puissante à bout portant sur un service de Hazard à la 88e minute. La Belgique est le 6e pays qualifié pour le Top 16 après cette courte victoire 1-0 face à la Russie. 21.06 Odemwingie ouvre le score pour le Nigeria face à la Bosnie-Hezégovine juste avant la demi-heure de jeu (29e). Score final 1-0. 21.06 Mario Götze ouvre la marque pour l'Allemagne (51e) face au Ghana 21.06 André Ayew égalise deux minutes plus tard: c'est 1-1 entre le Ghana et l'Allemagne. 21.06 Asamoah Gyan donne l'avantage aux Black Stars à la 63e! Fortaleza est en délire! 21.06 L'Allemand Miroslav Klose entre dans l'histoire de la Coupe du monde avec ce but égalisateur face au Ghana (71e). Il vient de marquer son 15e but dans un Mondial et détient le titre de meilleur buteur en Coupe du monde, à égalité avec Ronaldo. 21.06 Lionel Messi délivre l'Argentine dans le temps additionnel (91e) et offre la victoire aux siens face à l'Iran. 20.06 Costly ouvre la marque à la 31e minute: le Honduras est devant l'Equateur! 20.06 Enner Valencia punit les Honduriens trois minutes plus tard (34e) et remet les deux équipes dos à dos. 20.06 Enner Valencia s'offre un doublé et donne un but d'avance à l'Equateur face au Honduras, juste après l'heure de jeu (65e). 20.06 Le Français Giroud ouvre la marque de la tête face à la Suisse, sur corner, à la 17e minute. 20.06 Matuidi double la mise 66 secondes plus tard: et c'est 2-0 pour les Bleus. 20.06 Valbuena, seul au second poteau, marque le troisième but français contre la Suisse, juste avant la pause (40e) 20.06 Le festival français continue: Karim Benzema oblige Benaglio à aller récupérer le ballon une quatrième fois au fond de sa cage (67e). 20.06 Au tour de Sissoko! Et ça fait 5-0 à la 73e! La Nati est en déroute face à la France. 20.06 Dzemaili sauve l'honneur suisse à la 81e minute. 20.06 Granit Xhaka inscrit le 2 à 5. C'est la fin du cauchemar (87e). 20.06 Byan Ruiz punit Gianluigi Buffon à une minute de la pause. C'est 1-0 pour le Costa Rica face à l'Italie! 19.06 L'Uruguayen Luis Suarez trompe le gardien anglais Joe Hart sur la première occasion de la Celeste (39e) 19.06 Wayne Rooney marque son premier but en Coupe du monde et égalise face à l'Uruguay (75e). 19.06 Suarez inscrit un nouveau but à cinq minutes de la fin du match contre l'Angleterre et relance l'Uruguay dans son groupe. 19.06 Le Colombien James Rodriguez ouvre le score face à la Côte d'Ivoire juste après l'heure de jeu (64e) sur corner. 19.06 Fernando Quintero trompe également le gardien ivoirien (70e). La Colombie pense avoir fait le plus dur. 19.06 Trois minutes plus tard (73e), Gervinho relance complètement la partie face aux Colombiens. Mais le score final en restera à 2-1 entre la Colombie et la Côte d'Ivoire. 18.06 Avec un doublé pour son entrée dans la compétition (il était suspendu lors du match contre le Brésil) le Croate Mario Mandzukic a marqué, après les réussites d'Olic (11e) et de Perisic (48e). Le Cameroun est condamné à rentrer à la maison après le deuxième match seulement. 18.06 Le Chilien Eduardo Vargas ouvre le score face à l'Espagne à la 20e minute, au terme d'une action formidable. 18.06 Le gardien espagnol Casillas boxe un coup franc de Sanchez, avant de capituler sur la reprise instantanée du Chilien Aranguiz, à la 43e minute. 18.06 Arjen Robben ouvre le score pour les Pays-Bas face à l'Australie après une course complètement folle de 40 mètres. 18.06 Tim Cahill égalise pour l'Australie d'une formidable volée du gauche, moins d'une minute plus tard. 18.06 L'Australien Jedinak donne l'avantage aux Socceroos sur penalty à la 54e minute. 18.06 Le Néérlandais Robin van Persie remet les deux équipes dos à dos quatre minutes plus tard (58e). 18.06 Memphis Depay (à g.) vient juste d'inscrire le but de la victoire. On joue la 68e minute à Porto Alegre. Quelques secondes auparavant, les Australiens avaient manqué la balle de match devant le but néerlandais. 17.06 Une frappe anodine de K. H. Lee trompe le gardien russe , coupable d'une erreur monumentale à la 68e minute de Russie - Corée du Sud. 17.06 Alexander Kerzhakov égalise «à l'arrache» à la 74e: c'est 1-1 entre la Corée du Sud et la Russie. 17.06 Sofiane Feghouli ouvre le score pour l'Algérie à la 25e minute contre la Belgique. Il est le premier joueur à marquer pour l'Algérie en Coupe du monde depuis Djamel Zidane le 3 juin 1986. 17.06 Marouane Fellaini égalise pour la Belgique à la 70e alors qu'il venait d'entrer sur la pelouse du Mineirao contre l'Algérie. 17.06 Dries Mertens s'arrache et offre le 2-1 à la Belgique, à dix minutes de la fin du match contre l'Algérie. 16.06 On joue la 30e seconde de jeu lorsque le milieu américain Clint Dempsey trompe d'un pointu du gauche le gardien ghanéen. C'est le but le plus rapide du Mondial 2014 pour l'instant. 16.06 Les Etats-Unis ont craqué à la 82e minute, sur une combinaison des joueurs du Ghana André Ayew - Asamoah Gyan, conclue par le No 10, pensionnaire de l'Olympique de Marseille. 16.06 Mais les Etats-Unis ont repris l'avantage à la 86e minute, par une tête de (No 6), sur un corner de Zusi. Deux hommes qui étaient sur le banc des remplaçants au coup d'envoi de la partie. 16.06 a parfaitement lancé la Mannschaft en inscrivant un penalty après 12 minutes de jeu face au Portugal. 16.06 Sur un corner à la demi-heure de jeu, l'Allemand (No 5) profite du mauvais marquage de Pepe pour placer sa tête dans la lucarne de Rui Patricio. 16.06 récupère un bon ballon de Kroos et fusille, du gauche, Rui Patricio au point de penalty. La Mannschaft a plié le match avant la mi-temps. 16.06 Sur un centre de Schürle mal repoussé par le gardien portugais, récupère le ballonet marque son troisième but du droit. Le premier triplé du Mondial est à mettre sur le compte de l'Allemagne. 15.06 L'Argentine a pris l'avantage sur la Bosnie-Herzégovine après 2 minutes au Maracana de Rio, propulsant dans son propre but un coup franc de Messi. Le but contre son camp le plus rapide de l'histoire du tournoi. 15.06 s'est servi du relais offert par Higuain, entré à la pause, pour passer toute la défense bosnienne en revue et fusiller Begovic d'une frappe sèche (65e minute). 15.06 La réduction du score d'Ibisevic (84), est historique. Il s'agit du premier but de l'histoire de la Bosnie-Herzégovine dans une Coupe du monde. 15.06 a ouvert le score pour la France face au Honduras, juste avant la mi-temps. 15.06 Au retour des vestiaires, a doublé la mise sur une reprise de volée qui rentre après avoir touché le montant gauche du but hondurien. La technologie «goal-line» a été nécessaire pour valider le but, finalement attribué au gardien du Honduras contre son camp. 15.06 Après un mauvais dégagement de la défense, récupère à droite de la surface. Sa puissante frappe en angle fermé va se loger sous la barre. 15.06 Difficile entrée en lice pour la Nati, surprise par l'Equateur et , qui place une tête au milieu de la défense helvétique. 15.06 Dès le début de la seconde période, , tout juste entré en jeu, a remis la Suisse sur les rails, d'une tête gagnante. 15.06 Au bout du temps additionnel, 14.06 Le Japonais a inscrit un magnifique but pour lancer son équipe face à la Côte d'Ivoire, samedi soir à Recife dans l'Arena Pernambuco. 14.06 Mais les Eléphants ivoiriens se sont réveillés en 2e période, inscrivant deux buts en quelques minutes d'intervalle. Le premier par . 14.06 Puis, a inscrit le but de la victoire, sur une tête placée. 14.06 Une frappe de 25 mètres de , et l'Italie ouvre le score face à l'Angleterre. 14.06 Mais la sélection aux Trois Lions a vite réagi, avec une conclusion au deuxième poteau de sur un caviar de Rooney. 14.06 En deuxième mi-temps, a marqué d'une superbe tête lobée pour redonner l'avantage à la Squadra Azzurra. 14.06 a parfaitement lancé l'Uruguay en transformant un penalty obtenu par Lugano à la 24e minute, face au Costa Rica. 14.06 égalise à la 54e minute. 14.06 Trois minutes plus tard, punit Muslera pour la deuxième fois. 14.06 clôt les débats à la 84e, une minute après son entrée sur la pelouse de Fortaleza. C'est 3-1 pour le Costa Rica. 14.06 Dès la 5e minutes du match Colombie - Grèce, reprend victorieusement du droit au ras du sol. 14.06 A la 58e minute, reprend un corner de James Rodriguez, dévié au second poteau. C'est 2-0 pour la Colombie. 14.06 offre un troisième but à la Colombie, qui a battu la Grèce sans encaisser de but. 13.06 Le Chili du Bâlois Marcelo Diaz a frappé une première fois à la 12e par et a ouvert le score contre l'Australie. 13.06 Puis, à la 14e minute, l'ancien milieu de Servette , décalé par Sanchez, a décoché une magnifique frappe. 13.06 Après un tacle rageur et un relais avec Mathew Leckie, Ivan Franjic a pu servir dans la surface pour une tête victorieuse à la 35e. L'Australie est ainsi revenue à 2-1. 13.06 Les Chiliens ont cependant donné au score des allures plus conformes à la réalité du terrain grâce à l'autre ancien Servettien de la Roja, , mais à la 92e seulement. Chili - Australie: 3-1. 13.06 ouvre le score sur penalty pour l'Espagne, championne du monde en titre, face aux Pays-Bas, dans un remake de la finale 2010. 13.06 Mais a égalisé juste avant la mi-temps d'une superbe tête plongeante. 13.06 Puis, a ridiculisé la défense de la Roja. 13.06 Le défenseur a ensuite donné de l'ampleur au score, sur un corner. 13.06 La rencontre a tourné à la démonstration pour les Néerlandais, avec un doublé de sur une bévue de Casillas. 13.06 Puis, s'est fait l'auteur d'un sprint-slalom dont il a le secret, pour lui aussi réussir un doublé. Ce soir-là, le matador était néerlandais (5-1). 13.06 Le Mexicain a délivré tout un pays en ouvrant le score à la 61e minute du match face au Cameroun (1-0). 12.06 Le premier buteur du mondial est brésilien. Mais le malheureux a marqué contre son camp, face à la Croatie. 12.06 surfe déjà en tête du classement des buteurs avec une frappe du gauche hors de la surface. 12.06 La star de l'équipe du Brésil inscrit un doublé, après un penalty généreux et pas tiré de manière très conventionnelle. 12.06 Le milieu a parachevé le succès brésilien grâce à un pointu à l'issue d'une course dans le temps additionnel.

Revivez tous les buts du Mondial en images!

Une faute?

L'absence de Falcao, forfait sur blessure ? La Colombie l'a presque oubliée et n'a plus qu'un nom, voire qu'un prénom aux lèvres: James Rodriguez.

La révélation du tournoi a pu fêter dignement ses 23 ans le 12 juillet. Le joueur de Monaco a inscrit un des plus beaux buts de la compétition contre l'Uruguay et ce jour-là tout le monde a appris à prononcer son prénom à la mode «Cafeteros», soit «Ramess» et non à l'anglaise.

Son physique de beau gosse, son déhanché pour danser après ses buts ont conquis la planète. La twittosphère l'a déguisé en James Bond, avec smoking et pistolet au poing. Quand il a éclaté en larmes après l'élimination en quart contre le Brésil, Marcelo et David Luiz, adversaires en défense, sont venus sincèrement le consoler. Une des belles images du Mondial.

Quand le dos fait «crack»

Son rêve de Coupe du monde s'est brisé en même temps qu'une de ses vertèbres sur un coup dans le dos du Colombien Zuniga en quart de finale. Et Neymar a assisté devant sa TV à l'explosion en vol de sa Seleçao contre l'Allemagne en demi-finale (7-1). La star du Barça aurait pu rester dans sa maison familiale de Sao Paulo à déprimer. Mais l'attaquant est revenu voir ses équipiers au camp de base de Teresopolis à côté de Rio.

En s'exprimant devant la presse, il a évité à ses petits camarades de devoir s'expliquer sur la pire défaite du foot brésilien. L'ex-joueur de Santos est revenu sur sa blessure -«2 centimètres plus haut, je serais peut-être dans une chaise roulante»- avant de fondre en larmes. Il a quitté la conférence de presse applaudi. Il fut vraiment le seul joueur de la Seleçao au niveau, avec quatre buts inscrits dans le tournoi et un comportement remarquable en dehors.

Anges gardiens

Jamais les gardiens n'auront autant fait parler d'eux dans une Coupe du monde. Et en bien, pas comme Schumacher et son agression sur Battiston en 1982. Ils s'appellent Ochoa (Mexique), Enyeama (Nigeria), Krul (Pays-Bas), Howard (Etats-Unis), Navas (Costa Rica), Romero (Argentine) et Neuer (Allemagne) et ont écoeuré les attaquants.

Les trois derniers sont d'ailleurs nominés pour le titre de Gant d'Or du Mondial. Le cas de Romero est particulier, puisqu'il n'a joué que neuf matches toutes compétitions confondues avec Monaco la saison écoulée, où il était remplaçant.

Dracula

Qui pourra oublier une image pareille ? Luis Suarez a planté ses dents dans l'épaule du défenseur italien Giorgio Chiellini en plein match décisif entre l'Uruguay et l'Italie. Plutôt que de s'excuser immédiatement, l'attaquant de la Celeste -récidiviste en la matière- a nié l'évidence devant la presse et, plus grave, devant la commission de discipline de la Fifa.

La sanction a été à la hauteur de ce geste insensé: neuf matches de suspension en sélection et quatre mois d'interdiction de toute activité liée au football. Sans lui, l'Uruguay a été éliminé en huitième de finale. Tout faux sur toute la ligne.

«Ronulldo»

Le Ballon d'Or en titre a traversé comme une ombre le premier match de son Mondial, comme le Portugal réduit en cendres (4-0) par l'Allemagne. La presse allemande n'avait d'ailleurs pas hésité à crucifier l'ancien joueur de Manchester United en titrant «Ronulldo», combinaison entre Ronaldo et «null» (ndlr: zéro).

Après cette claque, il était trop tard pour tenter de renverser la vapeur. Le joueur du Real Madrid a quitté le tournoi dès le premier tour et a vu devant sa TV son grand rival du Barça, Lionel Messi, gravir les marches jusqu'à la finale.

Un vague souvenir de «San Iker»

C'est lui, le capitaine de la Roja, qui souleva les trophées de l'Euro 2008, du Mondial 2010, de l'Euro 2012. Mais au Brésil, c'est lui qui en est réduit à ramper devant un Robben aux crochets sadiques pour une raclée monumentale (5-1) contre les Pays-Bas.

Celui qui était surnommé «San Iker» a sans doute joué le tournoi de trop. Il fallait s'y attendre, Casillas ne jouait plus les matches en Liga avec le Real Madrid mais seulement la Ligue des champions. Romero joue encore moins. Mais l'Argentin a 27 ans, Casillas, 33.

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • OuiOui le 13.07.2014 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    Petit besilien moelleux !

    -J'ai fais des tartelettes au citron ! -Vous voulez gouter !

  • Ami brasileiro le 14.07.2014 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui le brasil ne s en remettra jamais de cette cou

    Comment pauvre Bresil , le pays le plus riche au monde en passant par l or , les minerais , les cultures de soja, mais , cafe , et j en passe . Les plus riches en corruption , en impots entre 51% et 58% , exemple 1kg de pain 14 reais = 5,60 fch pour un salaire minimum a 700 reais = 280 fch Le foot ou les joueurs des clubs qui attendent leurs salaires depuis 4 a 6 mois = corruption. Ou j habite c est 350 assassinats par annee du a quoi , la violence la drogue ect , alors que le bresilien demande qu a travailler pour un salaire juste.

  • Silversoul le 13.07.2014 17:59 Report dénoncer ce commentaire

    catastrophe pour le pays du foot mais...

    ça aurait pu être encore pire pour le Brésil, ils auraient pu marquer un auto-goal... et puis il faut voir le côté positif, à l'avenir, le Brésil ne nous fera plus jamais un coup comme celui-là!

Les derniers commentaires

  • Ami brasileiro le 14.07.2014 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui le brasil ne s en remettra jamais de cette cou

    Comment pauvre Bresil , le pays le plus riche au monde en passant par l or , les minerais , les cultures de soja, mais , cafe , et j en passe . Les plus riches en corruption , en impots entre 51% et 58% , exemple 1kg de pain 14 reais = 5,60 fch pour un salaire minimum a 700 reais = 280 fch Le foot ou les joueurs des clubs qui attendent leurs salaires depuis 4 a 6 mois = corruption. Ou j habite c est 350 assassinats par annee du a quoi , la violence la drogue ect , alors que le bresilien demande qu a travailler pour un salaire juste.

  • Silversoul le 13.07.2014 17:59 Report dénoncer ce commentaire

    catastrophe pour le pays du foot mais...

    ça aurait pu être encore pire pour le Brésil, ils auraient pu marquer un auto-goal... et puis il faut voir le côté positif, à l'avenir, le Brésil ne nous fera plus jamais un coup comme celui-là!

  • OuiOui le 13.07.2014 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    Petit besilien moelleux !

    -J'ai fais des tartelettes au citron ! -Vous voulez gouter !

  • Meilleur Citoyen le 13.07.2014 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    Triste pour le Brésil

    ce pays connaît une misère extrême et la fifa a encore enfoncé le clou... résultat le Brésil s'enfonce encore un peu + dans la misère, mais les Brésiliens n'auront même pas la consolation suprême d'être les Champions. demain quel que soit le vainqueur, ils se réveilleront avec une gueule de bois qui durera des années...

    • PallMall le 13.07.2014 17:38 Report dénoncer ce commentaire

      La Fifa a encore enfoncé le clou ?

      Un peu ridicule votre commentaire non ? ... Ce n'est pas la FIFA qui a demandé au Brésil de présenter une candidature si jamais... De plus on pourra rajouter que les arbitres ont tout fait pour éviter le naufrage de l'équipe du Brésil qui ne méritait de toute façon pas de finale ! Le Brésil ne peut s'en prendre qu'à lui même ! Ou disons ceux qui ont pris la décision de proposer leur candidature ainsi que les instances du foot Brésilien qui n'a pas les équipes de 1982, 1990 ou 2002 tout simplement... Ils ont fait rêver un pays sans en avoir les moyens ni les armes ! ...

    • Meilleur Citoyen le 13.07.2014 20:28 Report dénoncer ce commentaire

      @PallMall

      Le Pays du Foot qui ne serait pas candidat? quelle hérésie! pourtant quelques Brésiliens ont vus la réalité et se sont opposés à ce mondial, mais c'était une tempête dans un verre d'eau... "eux ce qu'ils voulaient c'était du boulot et pas voir dribbler Ronaldo" mais la partie contre la fifa/mafia était perdue d'avance. Cela dit j'aime bien votre commentaire. surtout quand vous dites: Ils ont fait rêver un pays sans en avoir les moyens ni les armes ! ... maintenant le rêve va se changer en cauchemar, car il va falloir payer les factures...

    • Esse Crot le 13.07.2014 22:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Menacés? Que nenni...

      Effectivement personne n'a forcé le Brésil à présenter sa candidature... Et n'oubliez pas... dans 2 ans Rio de Janeiro organisera les J.O.!!! Encore une maffia qui a mis un Glock sur la tempe des Brésiliens? Laissez-moi rire... Et sauf erreur Rio n'a pas de stade avec anneau d'athlétisme... Et un stade de plus, un!!! Tellement drôle si des gens ne crevaient pas de faim... C'était au pouvoir de dire NON à ces diverses organisations ridicules mais la corruption a enrichi tellement de salauds... FIGHT the Power!!!

    • Meilleur Citoyen le 14.07.2014 20:18 Report dénoncer ce commentaire

      @Esse Crot

      vous confirmez ce que j'ai dit, le duo gouvernement corrompu du brésil + la fifa/mafia ne pouvait que bien s'entendre! et si demain la Russie venait à faire défaut pour 2018, le Brésil serait à nouveau + que volontaire, quitte à reconstruire encore de nouveaux stades! en revanche j'ignorais totalement pour les JO... apparemment la réalité n'intéresse pas beaucoup les Brésiliens,ce qu'ils veulent c'est du rêve même si ils doivent crever de faim pour cela...

    • Silversoul le 14.07.2014 22:14 Report dénoncer ce commentaire

      aveux...

      même si j'ai apprécié ce mondial, je pensais que les sud-américains était des gens au sang-chaud, prompt à se révolter contre toute injustice comme ce mondial! des milliards pour des stades et rien pour le petit peuple qui meurt de faim! encore une illusion perdue pour moi... au final ils ne sont que des gros moutons comme nous autres... mais eux sont moins gras...

Plus de CM 2014