Journée de la bonne action

17 mai 2019 08:48; Act: 17.05.2019 09:03 Print

«J'adore ces moments où je donne de mon temps!»

par Catherine Muller - À l'occasion de la Journée de la bonne action du samedi 25 mai, Séverine B. (30 ans), domiciliée sur La Côte, nous raconte ses multiples engagements, notamment dans les festivals et auprès des scouts.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Séverine, vous avez pendant longtemps été très active parmi les scouts, comment s'est concrétisé cet engagement?
Jeune ado, à 11 ans, je demandais souvent à une copine si on pouvait se voir le samedi après-midi. Or, à chaque fois, elle me répondait qu'elle allait aux scouts. Du coup, un jour, je l'ai suivie. Et une fois a suffi pour que j'y reste! C'est une vraie école de vie où l'on peut prendre soin des autres, s'entraider et accepter les gens tels qu'ils sont, avec leurs parcours de vie. Et aussi, respecter la nature. Je suis par la suite devenue cheffe scoute durant treize ans avec des enfants de 6 à 16 ans, pour les aider à devenir chefs à leur tour. Puis, j'ai encore été active trois ans en tant que vice-présidente, avant d'arrêter en décembre 2016... après treize ans de bons et loyaux services!

Vous donnez également de votre temps dans les festivals, et, dans votre région, ce n'est pas ça qui manque...
C'est vrai! Je suis bénévole dans plusieurs festivals de musique. Au Caribana, je m'occupe du nettoyage en backstage ainsi que celui du terrain, pour que les festivaliers y passent de bons moments. Malgré des poubelles tous les 5 mètres, il devient sale très rapidement, ça fait un peu mal au cœur, mais ce n'est pas grave, on se donne à fond et on passe de bons moments tous ensemble. Je suis aussi dans la sécurité au camping du Paléo tout comme aux Hivernales de Nyon! J'adore ces moments où je peux donner de mon temps, pour que les autres puissent prendre du plaisir.

Ramasser des déchets, vous ne le faites pas que dans le cadre des festivals...
Oui, de temps à autre, je vais aussi nettoyer le sentier des Toblerones à Gland, avec un petit groupe. Je ramasse aussi les déchets que je trouve dans la rue quand c'est possible... car je n'ai pas forcément des gants sur moi. Mais je fais au mieux pour rendre propres les endroits qui appartiennent à tout le monde. Tous les petits gestes comptent. J'essaie donc de rendre la terre un peu plus belle chaque jour.

Petite, vous alliez aussi au club des aînés, jouer à des jeux de société avec eux...
Ma maman était bénévole le mercredi après-midi. Alors, j'y venais après l'école et je jouais au scrabble avec les personnes âgées. J'adorais ces moments!

De façon globale, que vous apportent tous vos engagements?
Tout d'abord, énormément de gratitude! Ce que je donne, je le reçois en retour d'une autre manière et j'en suis très reconnaissante. C'est aussi de l'expérience en plus, que je peux insérer dans mon CV, ça montre que je suis polyvalente ainsi qu'à l'écoute des autres.

Enfin, que pourriez-vous dire aux lecteurs qui vous lisent et qui hésitent à s'engager pour les autres et la société?
Faire du bénévolat, c'est une manière de montrer aux autres qu'on peut donner de son temps et de la satisfaction à son prochain, tout en se faisant plaisir soi-même. C'est aussi un moyen de partager son savoir et ça permet également de créer des liens et des amitiés... parfois très fortes et inattendues!