«Ma vie, mon histoire»

21 juin 2019 09:30; Act: 21.06.2019 14:35 Print

«Notre voyage se veut d'abord écoresponsable»

Samantha (27 ans) et son compagnon Gilles (35 ans), de Pully (VD), vont voyager durant un an dans 27 pays et opteront pour le slow travel. Elle raconte.

storybild

Gilles et Samantha auront Lausanne comme point de départ et renonceront à prendre lavion. (Photo: dr)

Une faute?

«Avec mon compagnon, nous partirons le 2 juillet prochain pour un voyage d’une année, qui va nous mener de Lausanne à Singapour, en passant par le Moyen-Orient. Le timing est parfait pour nous! J’ai désormais terminé mes études d’infirmière et Gilles s’est récemment séparé de sa société. Conscients de l’urgence climatique, nous avons choisi de renoncer totalement à l’avion pour ce voyage qui se veut écoresponsable, nous privilégierons donc le train. L’avantage de ne pas prendre de vol? Une totale ­liberté, mais aussi une plus grande proximité avec les habitants des régions que nous traverserons. Nous avons bien sûr défini un itinéraire global pour les douze prochains mois, avec 27 pays traversés et 22 000 kilomètres à parcourir. Pour l’instant, nous n’avons que nos billets de train pour Ljubljana, en Slovénie. Nous prévoyons de rester deux mois à parcourir l’Europe de l’Est. Le but, c’est de pouvoir laisser une grande place à l’inconnu, sans avoir d’horaires à respecter. En voyageant avec notre sac à dos, on espère pouvoir dormir chez l’habitant et ainsi faire de magnifiques rencontres. Nous voulons aussi consommer local et faire attention à nos déchets. Jusqu’à présent, je prenais très souvent l’avion. J’aimerais que ce voyage me donne de nouvelles habitudes de déplacement, en tout cas lorsqu’il s’agit du continent européen, et me rende aussi moins matérialiste. Je compte bien également m’imprégner de la culture et des modes de vie des personnes que nous rencontrerons» Instagram: @swissdreamers. Site: www.swissdreamers.com


Découvrez dans ce diaporama les témoignages de lecteurs sur leurs vacances d'été. Feront-ils des efforts pour le climat ou non?

Les vacances d'été de nos lecteurs

(cam)