Récit de lecteurs

31 octobre 2019 07:00; Act: 01.11.2019 09:12 Print

«Réunir notre passion du voyage et l'écologie»

En juillet dernier, notre lectrice fribourgeoise Melissa (24 ans) et son compagnon Paul (25 ans) ont enfourché leur moto pour un long périple qui allie aventure et écologie, entre Lausanne et Sydney (Aus). Récit.

storybild

Mélissa et Paul (en Arménie photo de gauche et en Iran, photo de droite.) passeront au total environ 12 mois sur les routes.

Une faute?

«Baroudeurs dans l'âme, c'est en dépliant un jour une carte du monde, au bord du Léman, que nous avons posé les jalons de ce voyage. Comme si nos esprits étaient à l’unisson, nous sommes très rapidement tombés d'accord pour nous rendre en Australie, à moto, en partant de Lausanne et avec une multitude d’aventures à vivre sur des milliers de kilomètres. Pourquoi Sydney? Pour Paul, parce qu'il s'agit de l’un des plus longs itinéraires par voie presque uniquement terrestre qu’il est possible de parcourir, tandis que pour moi, c'était car quand j’étais petite, je croyais que les Australiens vivaient la tête en bas... Il fallait bien vérifier!

Nous souhaitions par-dessus tout concilier notre passion pour le voyage avec notre engagement pour l’environnement. De là nous est venue l’idée d’organiser une récolte de fonds en faveur d’une ONG partageant notre point de vue: CoolEarth. Le fonctionnement du projet se dessina bien vite: les kilomètres parcourus seront parrainés par quiconque souhaiterait apporter sa pierre à l’édifice. De la totalité récoltée, 70% seront reversés à l’association en faveur de la protection des forêts tropicales, 20% seront utilisés comme aide aux frais de voyage et 10% serviront à payer une taxe carbone symbolique afin de compenser les émissions de CO2 émises durant le trajet. Conscients que voyager pollue, nous faisons au mieux pour intégrer nos considérations écologiques au projet.

C’est le 14 juillet dernier que nous avons dit au revoir à nos proches, rassemblés pour l’occasion au château d’Ouchy. Raconter notre voyage en quelques lignes est bien sûr impossible! A ce jour nous avons traversé les Balkans, la Turquie, le Kurdistan, des pays du Caucase, l’Iran ou encore le Pakistan. Le voyage longue durée apprend à être synthétique dans ses récits, notamment au travers d'anecdotes - comme celle-ci- et qui prouve que l'’hospitalité iranienne n’est pas un mythe. Un soir, alors qu'il faisait presque nuit dans les rues de Téhéran et que nous roulions à bonne allure, une voiture s'est stabilisée à notre hauteur, la vitre avant s'est baissée et une main s'est avancée vers nous, pour nous offrir un paquet de biscuits! Ce cadeau fut le plus improbable que nous eûmes la chance de recevoir...

Nous sommes maintenant en Inde. Après Dharamsala, où nous avons profité du calme des monts himalayens après l’éprouvante traversée sous escorte armée du Pakistan, nous nous trouvons actuellement à Agra, ville du Taj Mahal. Nous partirons d'ici 2-3 jours vers la ville sainte de Varanasi pour s'immerger dans le Gange. Sur le chemin, nous nous arrêterons dans la réserve de Bandhavgarh et si la chance nous sourit, nous pourrons apercevoir un tigre!»

www.libreautourdumonde.ch

Vous voulez vous aussi partager un récit avec nos lecteurs? En lien avec un voyage, un engagement ou un vécu personnel, quel qu'il soit? Remplissez notre formulaire et nous vous contacterons!

(cam)