Le correcteur du mois

11 juin 2014 06:00; Act: 11.06.2014 06:55 Print

Les fautes d'accord, ce n'est pas son genre

Claude Monnier fait partie des lecteurs qui ont la gentillesse de nous signaler les erreurs repérées sur le site de «20 minutes». Petit interview de ce correcteur émérite.

storybild

Claude Monnier, lecteur amoureux du français, fait partie de la grande communauté de ceux qui n'aiment pas voir des fautes traîner pendant des mois sur internet.

Une faute?

Fautes d'orthographe, contresens et autres petites et grandes erreurs en tous genres fleurissent parfois sur le site de «20 minutes». Heureusement, nos lecteurs veillent au grain et nous les signalent. Chaque mois, nous vous présentons l'un de ces correcteurs émérites, choisi pour la pertinence et la fréquence de ses interventions.

En mai, c'est monsieur Claude Monnier qui a été désigné. Ce Neuchâtelois d'origine, mais Vaudois de cœur, commercial en préretraite, se dit volontiers «accro» au site de «20 minutes», dont il apprécie la variété des articles. Fils de diplomate, il a énormément voyagé et a la chance de parler couramment sept langues. Dont la langue de Molière, qu'il a apprise au Lycée français de Buenos Aires, en Argentine, puis au Brésil.

Quel est votre rapport au français?
Quand je revois les textes que j'écrivais à l'époque, je me dis que l'enseignement que j'ai reçu me permettait, à 12 ans, d'avoir un niveau que bien des adultes n'ont pas aujourd'hui. J'en ai gardé un amour des phrases écrites sans fautes, du soin apporté à mes écrits. Je ne peux pas, par exemple, envoyer un SMS qui soit rédigé sans accents ou qui comporte une faute. C'est plus fort que moi. Pareil lorsque je publie un commentaire sur le site de «20 minutes», ou celui d'une autre publication de Tamedia que je lis également très régulièrement: si une faute s'y est glissée, je suis rouge de honte, je ne l'admets pas! Je me console en me disant que la durée de vie des articles, et donc des commentaires associés, est relativement limitée dans le temps.

En général, quel genre de fautes vous fait-il le plus bondir?
Sans hésiter, les fautes d'accord. Surtout lorsqu'un participe passé est écrit comme un infinitif. Mais les erreurs de genre – masculin / féminin – ou de nombre – singulier / pluriel – font aussi partie de celles qui me hérissent le plus. Parce que c'est la base, que tout le monde connaît sans doute, et que ça signifie que les gens ne se relisent pas ou ne réfléchissent pas du tout à ce qu'ils écrivent.

D'après vous, d'où viennent ces lacunes?
C'est difficile à dire, car ce n'est pas seulement la jeune génération qui est en cause. C'est comme si les gens n'utilisaient plus les trucs de grammaire qu'on nous a appris et qui permettent de facilement repérer une erreur. Ou alors, peut-être que ces aides toutes simples ne sont plus enseignées à l'école?

Votre première réaction, quand vous repérez une faute sur le site de «20 minutes»?
Je trouve dommage pour la rédaction qu'un texte reste pendant des mois avec une erreur, en particulier dans un titre, en gros caractères. Je me dis que la personne qui a écrit le texte ne l'a sans doute pas vue, alors je la signale.

(jfz)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierre le 11.06.2014 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Autodérision, c'est toujours ça

    Est-ce vraiment aux lecteurs de corriger les fautes? Les journalistes de 20 minutes sont-ils des incapables à ce point? Pour moi un journaliste qui fait des fautes, c'est aussi grave qu'un chauffeur de bus qui ne saurait pas conduire

  • Sarah M. le 11.06.2014 08:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas à nous de corriger

    Personnellement, je ne vous signale plus les fautes d'orthographe, de grammaire, de géographie, etc etc etc, parce qu'elles ne sont jamais corrigées ! Bien que vous soyez un quotidien gratuit, je trouve tout de même aberrant qu'il y ait autant de fautes dans vos articles. Faites un effort svp, ce n'est pas bien compliqué !

  • Pierre Zutter le 11.06.2014 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    .. et de la langue parlée (à la radio)

    Puisse M.Monnier réaliser le rêve de nombre de lecteurs qui s'insurgent, à juste titre, des horreurs grammaticales ou d'orthographe qu'on peut lire dans les journaux. La radio n'est pas en reste pour ce qui est des fautes de français, par ex. décryptage au lieu d'analyse, de commémoration d'anniversaire (on commémore l'évènement et non l'anniversaire de celui-ci), de décès, en parlant d'animaux, et j'en passe et des meilleures. Je ne pourrais que recommander à tous ceux qui chérissent notre belle langue le livre de Julien Lepers paru chez Michel Lafon "Les fautes de français plus jamais"

Les derniers commentaires

  • Symi le 13.06.2014 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Et encore....

    Les quatre coins du globe, les quatre coins de l'hexagone, monter en haut, à l'autre bout du monde.....et j'en passe

  • scotlandyard le 12.06.2014 08:27 Report dénoncer ce commentaire

    Correcteur lecteur

    Je me souviens avoir visité une rédaction d'un grand journal vaudois, voici plus de 10 ans: il y avait encore un correcteur, un correcteur avec un salaire. Aujourd'hui, le correcteur, c'est le lecteur. La qualité s'en ressent.

  • svizzer le 12.06.2014 07:15 Report dénoncer ce commentaire

    francophone

    Ne pas oublier qu'en Suisse on parle le Suisse et pas le français, Allemand ou autres , j'm bien mélanger les 4 langues dans l'échange verbal et je dépose régulièrement des plaintes à qui de droit ,m'impose le français l'Europôle économique de Courtrai me parait le meilleur exemple économique polyglotte dans l'UE avec la Genéve Internationale !

  • Hermes le 11.06.2014 21:32 Report dénoncer ce commentaire

    L'exemple

    On dit qu'on apprends à écrire en lisant et les jeunes étudiants lisent plus à travers le 20min que ce qu'ils doivent lire à l'école.. montrez donc l'exemple. Cela dit c'est assez culotté de faire un article qui vente votre manque de compétence!

    • Jo Jo Mist le 12.06.2014 15:43 Report dénoncer ce commentaire

      That's It

      qui vante vous vouliez dire ? Effectivement le fait de lire permet plutôt d'avoir des exemples dans la tête, et donc de savoir exactement, comment accorder, mais également comment tourner ses phrases, par exemple, faire trop de virgules peut être un handicap, mais c'est une marque de fabrique utilisée par certains écrivains très connu, et malheureusement j'ai reçu leur maladie !

    • Jaime Lefrançais le 12.06.2014 16:19 Report dénoncer ce commentaire

      Merci Hermes

      qu'on apprends, qui vente ... voilà qui est bien dit.

    • Hermes le 12.06.2014 22:56 Report dénoncer ce commentaire

      L'exemple 2

      Effectivement "qui vante" comme quoi je suis un lecteur de 20 min... toutes mes excuses! Je suis certain que vous m'excuserez, le français n'est que ma 4ème langue!

  • Doc Dico le 11.06.2014 19:44 Report dénoncer ce commentaire

    Le Pôvre

    il a de kôa fer parsqueu vin minoute c vrément pô dé champillon