Paid Post

15.4.2019 Print

Paid Post

Voici comment le cacao se transforme en délice

Tout le monde ou presque aime le chocolat. Mais que se passe-t-il au juste pour que les fèves de cacao nous rendent accros?

Au départ, le chocolat, c’est des fèves de cacao. Après la récolte, les paysans séparent les fèves de la chair blanche du fruit et la laissent sécher à l’air chaud des tropiques, dans le but de faire diminuer l’amertume. Ensuite, pendant le processus de fermentation, de séchage et de torréfaction, elles donnent tout leur arôme. En épluchant les fèves, on obtient ce qu’on appelle le grué de cacao, qu’on mélange ensuite avec du beurre de cacao, du sucre ou de la poudre de lait et qu’on raffine.

La tradition suisse du chocolat remonte à 1819, quand François-Louis Cailler a fondé la maison du même nom, dans la région de Vevey (VD). Une entreprise aujourd’hui connue dans le monde entier. L’art de la chocolaterie artisanale, pour sa part, doit son existence à Rodolphe Lindt. En 1879, il a découvert une méthode qui permet de donner à la masse de cacao des arômes différents selon la température à laquelle on la chauffe. Plus besoin donc d’y ajouter systématiquement du sucre, du miel ou des noisettes grillées pour que ce soit bon. Ce procédé, appelé conchage, permet par ailleurs d’enrober les particules de cacao avec du beurre de cacao. Ce qui fait que le chocolat fond sur la langue.

Pour ce qui est des associations avec la chocolat, avec tout le respect qu’on doit aux traditions helvétiques, il ne faut pas hésiter à tester toutes sortes de choses. Ainsi, tu pourras découvrir que bien des épices lui donnent un goût surprenant et agréable. En ajoutant du sel, du piment, du gingembre, du safran ou encore du curry, correctement dosés, tu peux faire de vraies merveilles. Et pour accompagner tout ça, pourquoi un verre de vin rouge ou un bonne bière artisanale?



Recette: Cheescake au chocolat