Paid Post

29.3.2019 Print

Paid Post

Plaisirs divins venus du Caucase

La cuisine géorgienne réunit le meilleur du Moyen-Orient, de l’Asie et de l’Europe. Parmi les ingrédients typiques, on trouve les noix, la grenade et le piment.

Déjà sous l’ère soviétique, la Géorgie était une destination de choix pour les fins gourmets. Et 28 ans après l’indépendance, c’est toujours le cas. Cela s’explique par le fait que ce petit pays du Caucase est au carrefour de plusieurs cultures: l’Iran, tout comme l’Europe et l’Asie influencent en effet la cuisine géorgienne. Celui qui est invité à un «Supra», le repas de fête traditionnel, doit s’attendre à, au minimum, une suite de cinq plats et à une multitude de hors d’oeuvre. Tout ce qui est servi est disposé au centre de la table, afin que chacun puisse facilement s’en saisir. Comme en Turquie, qui partage une frontière avec le sud-ouest de la Géorgie, on trouve souvent des noix, dans les salades ou les ragoûts. Elles servent aussi de base pour une sauce qu’on utilise pour assaisonner l’agneau ou la volaille.

Les pruneaux aussi font partie des ingrédients de la sauce traditionnelle géorgienne. Mais ce qui ne doit jamais manquer, c’est la pâte de piment. Le piquant, c’est d’ailleurs l’élément qui donne du pep à tous les plats. Pour connaître un peu mieux l’âme de la cuisine gérogienne, il faut absolument goûter les Khachapuri. Il s’agit de petits gâteaux à base de pâte levée, fourrés au fromage et garnis, par exemple, d’un oeuf. Le parfait en-cas pour les petites faims. Quand les Géorgiens veulent ajouter une touche de fraîcheur, ils se servent de coriandre, de menthe, d’ail ou alors d’épices comme la noix de muscade, la cannelle ou les clous de girofle. Le pain, indispensable à tout «Supra» qui se respecte, est très souvent cuit dans un four traditionnel en argile, appelé «Tone». L’écrivain américain John Steinbeck a été si impressionné par le «Supra», qu’il a écrit en 1948: «Les parfums étaient tous nouveaux et nous voulions tout goûter. Nous sommes presque morts d’avoir trop mangé. Le proverbe local qui dit qu’«un invité est un cadeau de Dieu» est donc pris à la lettre en Géorgie.



Recette: Khachapuri