Podcast

01 mars 2019 05:37; Act: 01.03.2019 10:25 Print

Ces émissions qui vont te nourrir par les oreilles

par Romain Wanner - Pour te mettre l’eau à la bouche en cuisinant, voici quelques pistes gourmandes à écouter absolument.

storybild

Des podcasts sur la cuisine et la «food», il y en a beaucoup. Mais ceux-ci valent vraiment le détour. (Photo: iStock)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le bus ou en plein épluchage de carottes, il faut parfois faire plaisir à ses oreilles. Voici une liste, non exhaustive bien entendu, de ce qui se fait de mieux en matière de «foodcast», soit de podcast sur la food, pour ravir les gourmands.

■ Dans la tête des chefs Au travers d’«A Poêle», on pénètre au cœur de la philosophie culinaire de chef(fe)s. Tous se racontent ouvertement dans ces portraits assez personnels. Leur vision de la vie et de leur cuisine est aussi présentée, ce qui est fort intéressant.

■ Interrogations alimentaires «Plan culinaire» répond, au fil de chaque épisode, a une question «food». Plutôt dans l’analyse sociologique de nos habitudes alimentaires que dans la cuisine en elle-même, le podcast s’écoute avec plaisir et fait souvent réfléchir.

■ Récits de vie et de cuisine Avec «L’épicurieuse», on fait le tour d’un sujet en une dizaine de minutes. Un podcast bien ficellé, toujours en lien avec une histoire de vie, qui s’écoute le temps d’un café.

■ Le plus pro «Les oreilles dans le fait tout», podcast du magazine Atabula, intéressera plutôt les professionnels de la gastronomie. On y plonge dans les problématiques de la cuisine, on en découvre plus sur des produits et des chefs.

■ Des recettes à la table «Casseroles» a commencé en cuisine, avec une recette, son histoire et ses anecdotes. Et depuis la saison deux, le podcast s’est installé à table pour aborder la bouffe d’une autre manière, mais toujours avec un invité.

■ En anglais «The Sporkful» parlera aux mangeurs, plus qu’aux foodies. Avec son ton assez familial, l’émission est plutôt marrante et s’écoute légèrement. Autre podcast, autre ton, «The Splendid Table» parle plutôt de la «food culture». Faisant fi des frontières on écoute un bon vivant, qui donne souvent envie de cuisiner et même d’agrandir son livre de recettes.