Food Waste

15 juin 2018 06:39; Act: 05.07.2018 11:39 Print

Contre le gaspillage alimentaire

par Romain Wanner - L’un des plus grands chefs essaie de sensibiliser le monde face au gaspillage.

storybild

Massimo Bottura innove pour sauver les restes. (Photo: ChefAlps)

Sur ce sujet
Une faute?

Massimo Bottura est un des meilleurs chefs du monde. Son restaurant, L’Osteria Francescana, à Modène (IT), qui compte trois étoiles au Guide Michelin, a été nommé meilleur restaurant du monde par le World’s 50 Best Restaurants, en 2016, et fait partie du trio de tête depuis 2013.

Il y a quelques jours, il est passé au forum ChefAlps, à Zurich, où il a donné une conférence sur sa cuisine. Durant sa présentation, le chef italien s’est exprimé sur la problématique du gaspillage alimentaire, une cause contre laquelle il se bat fermement: «Le gaspillage alimentaire, c’est la pire chose qu’on puisse avoir en 2018!», a-t-il déclaré.

Grâce à son image, le chef a entrepris divers projets sociaux, notamment Food for Soul, une association qui a pour but de nourrir les nécessiteux avec des déchets alimentaires et autres surplus de l’industrie.

Avec cette association, Massimo Bottura a créé plusieurs Refettorio, des restaurants sociaux. Le premier établissement du genre a vu le jour en marge de l’Expo 2015, à Milan. Installé dans une banlieue défavorisée de la ville, ce premier Refettorio a été créé dans un ancien théâtre abandonné. Avec l’aide bénévole d’artistes et d’architectes, le chef a créé une cantine immense et moderne pour que les personnes dans le besoin puissent venir se restaurer. Et le resto perdure encore aujourd’hui.

Massimo Bottura a reproduit la démarche lors des Jeux olympiques de Rio, en 2016. Puis en dehors de manifestations, à Londres et à Paris, où le restaurant est sis au cœur même de la crypte de l’église de la Madeleine. «Le but, à la base, était simplement de lutter contre le gaspillage. Mais, aujourd’hui, c’est aussi de redonner une dignité aux gens que la vie n’a pas épargnés», déclare Massimo Bottura.