Technique

02 mai 2019 10:04; Act: 03.05.2019 10:47 Print

Un frometon crémeux et fait maison

par Romain Wanner - Faire son propre fromage frais, ce n’est pas compliqué et ça donnera de nouvelles ailes à vos plats printaniers.

storybild

Si le fromage garde cette image d'un savoir paysan ancestral, il est aussi possible d'en faire en petite quantité, à la maison. (Photo: iStock)

Sur ce sujet
Une faute?

Le fromage a cette réputation d’être un héritage complexe, plein de secrets et qui nécessite un savoir-faire ancestral. Et c’est le cas, sans aucun doute, pour les fromages à pâtes dures. Mais un fromage frais, à l’inverse, c’est hyper simple à préparer.
Il accompagne, d’ailleurs, parfaitement tous les légumes et la verdure qui arrivent directement du jardin, en ce début de belle saison!

Et c’est aussi une activité sympa pour comprendre, ou faire comprendre, aux plus jeunes les tenants et aboutissants de la fromagerie!

Vous vous en doutez, à la base, on aura du lait. On préférera un lait assez gras, entier donc si possible. Pourquoi? Car ce sont les molécules de graisse qui vont donner la texture et la saveur au produit ainsi que la quantité de fromage obtenue par litre de lait.
Il y a de nombreux avantages à faire son fromage frais soi-même... Ça peut être pratique, pour éviter, par exemple, de gaspiller du lait qui arriverait en bout de course.

D’un point de vue gustatif, c’est d’autant plus intéressant! Car on peut ainsi maîtriser le goût, le taux de sel et l’assaisonnement du fromage selon nos envies du moment ou encore selon la préparation salée ou sucrée qu’on prévoit de réaliser avec.

De base, notre fromage maison sera assez brut. Il peut être totalement neutre, si on décide de le faire avec un vinaigre neutre au lieu d’un jus de citron, mais ce dernier donne une note plutôt sympa!

Restera juste à trouver la texture qui vous satisfait en égouttant plus ou moins longtemps le lait caillé. Et paf, c’est fait, vous avez votre propre fromage!