Cuisine

22 mars 2019 06:50; Act: 22.03.2019 10:00 Print

Faire de la magie entre deux tranches de pain

par Romain Wanner - Un sandwich, c’est souvent bon, mais difficilement excellent. Pour corriger ça, voici des conseils de vrais pros.

storybild

(Photo: Unsplash/Jonathan Pielmayer)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est un plat parmi les plus simples à préparer. On s’en contente le midi, car il symbolise à la fois la facilité de transport et d’engloutissement, un bon rapport prix-satiété, tout en étant bon. On s’en prépare aussi parfois par flemme ou pour éviter de gaspiller des restes. Mais préparer un sandwich qui sorte de l’ordinaire, cela demande un peu plus que des fonds de frigo. C’est de la cuisine, de la vraie. Et voici comment faire passer ce mets simple dans une autre catégorie.

■ Ingrédients «La base, c’est un très bon pain et des produits frais», explique Thierry Joho, qui dirige la sandwicherie Sucré-Salé, à Pully. «De préférence un pain artisanal et des légumes de saison», renchérit Léa Bettua, patronne d’Al Sacco, à Lausanne.

■ Assaisonnement Des condiments donneront une toute autre dimension à ce mets de pain. «Les herbes sont intéressantes, surtout en hiver, car les légumes ont moins de goût et ça apporte un peu de fraîcheur», conseille Léa Bettua. Du poivre? Pourquoi pas! «On peut même jouer avec l’acidité, que ce soit avec du citron ou des câpres, pour relever les goûts, ajoute Thierry Joho. De plus, si un sandwich a suffisamment de saveur, il n’a pas forcément besoin de beaucoup de matière grasse!» Un bon conseil pour alléger un peu ses sandwichs.

■ Bien répartir «De la première à la dernière bouchée, c’est important d’avoir de tout», explique Thierry. On va donc tirer la garniture de part et d’autre du pain. Quitte à déborder un peu avec le jambon.

■ Jouer avec les textures Un peu de croquant, apporté soit par la salade, de fines lamelles d’oignon ou même un pain toasté, ça peut transformer un sandwich, nous déclarent en cœur nos deux professionnels! Et pour que la garniture ne sorte pas à la première morse, il suffit d’associer sa texture avec celle du pain. Voilà pourquoi on préférera un pain mou avec, par exemple, de la mousse de thon. Une astuce qui vaut de l’or! Et des lessives.