Suisse

26 juillet 2019 08:33; Act: 30.07.2019 09:38 Print

Que mijoter le 1er août?

par Emmanuelle Fournier-Lorentz - L’incontournable fête du 1er août est l’occasion en or de passer derrière les fourneaux. Avec les conseils d’Yves Chappuis, chef à Vucherens.

storybild

(Photo: Keystone/ARNO BALZARINI)

Une faute?

Jour de fête nationale oblige, les odeurs de fondues et de croûtes aux champignons envahissent les rues suisses. Vous souhaitez mijoter quelque chose d’un peu plus original pour le 1er août? Le chef vaudois Yves Chappuis, du restaurant Les Trois Suisses à Vucherens, nous donne quelques idées.

«Pour un plat très local et une bonne touche d’originalité, pourquoi ne pas essayer de servir un carpaccio de viande séchée de vaches suisses? Très fine, celle-ci se mariera parfaitement avec des chanterelles au vinaigre et des quartiers de pommes granny smith: quasiment les couleurs de notre drapeau!», nous suggère-t-il. Cette année, il optera pour un plat plutôt méditerranéen, très chic, toujours aux couleurs de la Suisse: un tartare de bar, avec de l’huile et du pesto à la verveine citronnée, de l’échalote et des tomates séchées, pour le goût comme pour le rouge du drapeau. On peut remplacer les tomates par de la grenade — fraîcheur, originalité et couleurs patriotiques assurées. Le chef vaudois les sert avec des toasts de pain frais.

Locaux et de saison, les filets de perche meunières restent des incontournables qu’on peut cuire au four comme à la poêle, avec de fines herbes fraîches (cerfeuil, basilic, livèche et aneth), à copieusement arroser de citron et à servir avec des frites maison, ou des pommes de terre, éventuellement rouges! Pour les inconditionnels du fromage, on mise tout sur la raclette des Marécottes, au fromage de vaches nourries au lin — pour rester dans les couleurs, on l’accompagnera d’un chutney de fruits des bois.