Une bombe à sous-munition allemande a été déposée à la police argovienne parmi d'autres armes et munitions que la population peut à tout moment lui amener.