Tout ce que vous voyez se trouve à l'intérieur de véhicules légers bleus et de voitures de pompiers.
Policiers et pompiers de Suisse se sont lancés un défi: sortir tout ce que contient leur véhicule d'intervention et l'exposer sur le sol. La police de Zurich a lancé la mode, qui se propage dans tout le pays, voici leur photo. La compagnie d'ambulances de l'Hôpital du Valais a relevé le défis du Tetris Challenge lancé par la police cantonal de Zürich. Cette photo permet de voir tout ce qui se trouve dans une ambulance. Les pompiers volontaires de la ville de Zoug sont les derniers en date à avoir participé au Tetris Challenge.Ils ont tout sorti du camion, excepté 3000 litres d'eau contenus dans la citerne. A Neuchâtel, on a relevé le défi de façon originale. Dans le canton de Vaud, on l'a jouée un peu plus «classique». Les pompiers du Nord vaudois concurrencent la police neuchâteloise dans la course au fun. Cette photo montre l'équipement d'une patrouille canine zurichoise. Et tout le monde a posé, y compris le chien policier. Mais en réalité, l'idée avait déjà été lancée sur Instagram par la police nationale française en 2018 pour présenter les différents corps de métiers ici la police équestre Ces objets composent le matériel transporté dans un véhicule de pompiers de la brigade de Thusis (GR). Le même, mais avec l'équipage. Impressionnant tout ce qu'il y a dans une ambulance! Ici à Épalinges (VD). A Fribourg, plusieurs services ont joué le jeu en même temps. Pompiers, ambulanciers et agents de la sécurité publique de la Ville de Neuchâtel ont relevé ensemble le Tetris Challenge! L'Association du Personnel du SIS des Montagnes Neuchâteloises (APSIS). Le SMUR de Neuchâtel. Tous les corps de secours de Neuchâtel. Air Zermatt a joué le jeu avec l'un de ses hélicoptères Un blindé de l'armée suisse et son équipage. Les pompiers d'Ottenbach (ZH) ont également publié leur cliché. Quant à eux, les pompiers de Sarine-ouest dans le canton de Fribourg nous font découvrir le contenu de leur tonne-pompe. Les services de secours et sécurité valaisans ont eux aussi joué le jeu.