La simulation d'un grave accident, ce vendredi sur la ligne du Léman Express, a impliqué plus de 2000 personnes, de deux côtés de la frontière.
Des secouristes évacuent un figurant du nid de blessés situé près de la sortie de secours d'un tunnel du Léman Express, entre Thônex (GE) et la France. Une simulation d'accident a eu lieu à l'intérieur de l'ouvrage, ce vendredi 13 septembre 2019. Le scénario de l'exercice prévoyait qu'un train avait percuté un objet non identifié sur la voie de chemin de fer, occasionnant l'arrêt du convoi et causant de nombreux dégâts, mais aussi des blessés et des morts. Une secouriste s'occupe d'une figurante, au pré-triage des blessés. Environ un millier de volontaires ont joué les victimes de l'exercice, baptisé "Confine Tre". Le faux accident s'est déroulé dans un tunnel situé à la frontière entre Genève et la France. Le nid de blessés, près de la sortie de secours du tunnel. C'est là qu'un premier tri a été effectué pour définir les priorités en matière de prise en charge des passagers accidentés. Arrivée d'une blessée au poste médical avancé. Les voyageurs touchés sont étiquetés, notamment pour guider l'intervention des équipes médicales. Pour ajouter au réalisme de l'exercice, des figurants ont été maquillés par des professionnels, pour simuler leurs blessures. Le poste médical avancé, monté en 45 minutes, comptait plusieurs tentes comme celle-ci pour accueillir les blessés. Le bilan - fictif - de l'accident prévoyait 20 mort, 105 blessés graves et une trentaine de blessés légers. Ces chiffres ont été volontairement amplifiés par rapport aux prévisions d'un accident semblable, dans la réalité. Et ce, afin d'augmenter la difficulté de l'exercice.